Equipe de France : Le cauchemar de Zidane et des Bleus


Le cauchemar de Zidane et des Bleus

Si le Danemark rappelle essentiellement de nous souvenirs à l’équipe de France, la Coupe du monde 2002 est l’un des plus évidents contre-exemples.

Les Bleus seront en terrain connu le , à l’occasion de leur deuxième match dans le groupe D. Une fois encore, l’équipe de France affrontera en effet le Danemark. Un heureux présage puisque l’équipe scandinave a systématiquement été sur la route des Bleus lors de leurs quatre campagnes victorieuses, que ce soit à l’Euro 1984, à la Coupe du monde 1998, à l’Euro 2000 et lors de la Coupe du monde en Russie, il y a quatre ans. Les Danois ne rappellent toutefois pas que des bons souvenirs à l’équipe de France. En témoigne le précédent de la Coupe du monde 2002.

Championne du monde en titre, vainqueur de l’Euro deux ans plus tôt et le plus souvent impressionnante lors de ses matches amicaux, l’équipe de France fait figure de grandissime favorite à l’heure où débute la Coupe du monde en Corée du Sud et au Japon. Privés de Zinedine Zidane, blessé à la cuisse, les Bleus sont pourtant au bord du gouffre au moment d’affronter le Danemark pour le troisième match du groupe. La faute à la défaite lors lors de la rencontre d’ouverture face au Sénégal (1-0) et au match nul contre l’Uruguay (0-0). Une rencontre marquée par l’expulsion de Thierry Henry.

Zidane totalement impuissant

Mais si les hommes de Roger Lemerre doivent composer sans leur meilleur attaquant face au Danemark, Zinedine Zidane est déclaré bon pour le service. De quoi faire renaître l’espoir alors que les Bleus doivent l’emporter par deux buts d’écart pour valider son billet pour les huitièmes de finale. « Zinédine Zidane est guéri. Sa blessure est totalement cicatrisée. Il est apte à jouer France-Danemark », a annoncé Jean-Michel Ferret, le médecin des Bleus.

Le meneur de jeu tricolore n’en porte pas moins un imposant bandage au moment d’affronter le Danemark et n’est clairement pas en pleine possession de ses moyens. Muselé par la défense danoise, le natif de Marseille est totalement impuissant, à l’image des Bleus. Au final, il y aura bien une victoire 2-0, mais à l’avan