Coupe du monde Qatar 2022 : Coup dur pour les Bleus


Tenante du titre, l’équipe de France devra faire avec un contingent de supporters des plus réduits lors de la Coupe du monde au Qatar. La faute à des tarifs prohibitifs.


Le Qatar en est quitte pour une nouvelle polémique, à quelques mois d’une Coupe du monde d’ores et déjà très décriée. Jusqu’à récemment, les critiques concernaient essentiellement le sort des travailleurs qui avaient érigé les stades et le coût environnemental des enceintes climatisées. Mais depuis l’ouverture de la billetterie et le tirage au sort, la grogne monte chez les supporters. Conséquence des tarifs pratiqués, notamment pour l’hébergement et les transports.

Depuis huit jours, la deuxième phase de la billetterie est ouverte. Alors que plus de 800 000 billets ont été écoulés lors de la première phase entre le 19 janvier et le 8 février, les spectateurs peuvent désormais acquérir des billets pour un match simple, des packs permettant de suivre une équipe lors de la phase de poules ou en phase finale si elle se qualifie et des packs donnant accès à quatre matches dans quatre stades différents.

Pour les spectateurs venus de l’étranger, les prix des billets individuels vont de 62 à 200 euros pour un match du premier tour selon la catégorie. Les prix s’échelonnent ensuite de 85 à 242 euros pour un huitième de finale puis de 182 à 375 euros pour un quart de finale. Il faudra débourser entre 315 et 843 euros pour une demi-finale et entre 550 et 1460 euros pour la finale. Si les prix les plus bas sont légèrement inférieurs à ceux pratiqués en Russie, les prix sont en moyenne 30% plus chers que ceux de 2018.

Si on est 50 au Qatar ce sera déjà exceptionnel

Mais la plus grosse part des dépenses des supporters présents au Qatar devraient concerner le logement. Alors que le pays attend 1,2 million de supporters, dont jusqu’à 276 000 le week-end des 27 et 28 novembre, il n’y a que 130 000 lits disponibles, dont 40 000 dans les hôtels. Avec des tarifs globalement trois fois supérieurs à ceux qui étaient en vigueur en Russie.

« En Russie nous étions 600, si on est 50 au Qatar ce sera déjà exceptionnel » a prévenu Anne Costes, vice-présidente du groupe des Irrésistibles Français, expliquant: « Moi, par exemple, j’ai fait toutes les compétitions depuis la Coupe du monde 2006 et je n’irai pas au Qatar car c’est beaucoup trop cher. Assister à la finale revient par exemple à lâcher 3 000 euros ! 620 euros pour un billet de match (contre 400 en Russie), 1500 euros environ pour le billet d’avion et le Qatar nous oblige à prendre au moins trois nuitées sur place, ce qui est inédit et aberrant alors qu’on risque de manquer d’hébergement. Du coup, la facture monte très vite. »

« On ne peut réserver des hébergements que si on a des billets de match, a-t-elle poursuivi. Or, il faut attendre le 31 mai pour savoir si on a réussi à obtenir un billet. Je n’ai aucune assurance qu’il restera alors des hébergements et les logements les moins chers sont loin de Doha. » Parfois même dans le désert ou un camping devrait être installé. « Il est effectivement proposé un camping mais rien n’est expliqué, on voit simplement une tente dans le désert sans connaître les prestations », a encore regretté Anne Costes.

Source : Sports.frFrançois Kulawik

25 vues0 commentaire
corona080_ensemble.jpg