Planification familiale 2022 : une nouvelle campagne pour atteindre 396.000 utilisatrices


Dans le cadre des préparatifs de la 18ème édition de la campagne nationale de la planification familiale, le directeur de l'Office national de la santé de la reproduction (l’ONASR), Dr. Ben Moulaye Idris Haïdara, a tenu un point de presse, le mercredi 13 avril, au ministère de la Santé et du Développement social. L'objet de cette rencontre était d’inviter les hommes de médias à s’impliquer davantage dans les différentes phases de cette campagne.

La planification familiale est l’une des interventions les moins chères, les plus rentables et qui a l’impact le plus durable sur la santé au sein de la famille et le développement du pays. Et le Mali a un faible taux de prévalence contraceptive qui est de 17%.Cette année, l’ONASR se donne pour objectif d’améliorer ce taux.

Aux dires de son directeur,Dr. Ben Moulaye Idris Haïdara, la campagne de cette 18ème édition vise à mobiliser 396.000 nouvelles utilisatrices de planification familiale. « Cet objectif va nous amener à atteindre notre objectif global d'ici 3 ans qui est une prévalence contraceptive de 30%, parceque aujourd'hui nous sommes à 17%. On peut atteindre notre objectif de 30% de prévalence contraceptive d'ici 3 ans. C’est pourquoi nous nous mobilisons et la presse que vous êtes, ainsi que tous les intervenants pour pouvoir atteindre notre objectif, afin que cette campagne soit une réussite totale », a-t-il expliqué.

Et de poursuivre : « Quand on parle de mobilisation, de demande, on veut dire que les femmes acceptent d'aller vers l'utilisation des méthodes de planification familiale. Et vous journalistes, vous êtes les communicateurs entre le service et les utilisateurs. C'est vous qui avez le rôle de les sensibiliser et de leur donner la bonne information pour pallier toutes les rumeurs qui sont autour de l'utilisation de la planification familiale, donc votre rôle est essentiel ».

SelonDr. Ben Moulaye Idris Haïdara, « Nous sommes en précampagne et nous sommes en train de mobiliser tous les partenaires pour se joindre à nous dans un contexte que vous connaissez très difficile, parce qu’il y a des zones de notre pays qui sont des zones d'insécurité donc nous sommes aussi contraints de mobiliser tous les services publics que ça soit le ministère de la jeunesse, le ministère de la promotion de la femme et celui de l'administration territoriale. Nous mobiliserons tous les acteurs pour que le service arrive chez la femme qui est au dernier kilomètre, qui se trouve dans les camps de déplacés. Pour cela nous attendons la mobilisation de tous et de chacun ».

Le thème choisi pour cette année est «la planification familiale en période de crise : solidarité aux personnes déplacées et aux victimes de violences». La campagne de cette année sera officiellement lancée le 12 mai 2022 et prendra fin le 11 juin 2022.

Source : Le Reporter par Korotoumou KARABENTA


6 vues0 commentaire
corona080_ensemble.jpg