Mourrah : Nouveau revers pour les groupes terroristes



Dans un communiqué publié ce week-end, l’Etat-major général des armées a informé l’opinion nationale que les forces armées maliennes (FAMa) ont consolidé leur acquis opérationnel contre les terroristes mis à mal dans la localité de Mourrah, zone sanctuaire.

Selon le communiqué, les FAMa ont encore pulvérisé des terroristes fébriles qui essayent de se réorganiser malgré le cuisant revers de Mourrah. Une douzaine de terroristes neutralisés, parmi eux, plusieurs cadres du Gsim dont Samir Al Bourhan, un commis de Iyad Ag ghaly.

En effet, selon le colonel Souleymane Dembélé, directeur de la Dirpa, après la débâcle subie par le groupe terroriste ‘’Katibat du Macina’’, l’émir du Groupe de soutien à l’islam et aux musulmans (Gsim) a dépêché dans la zone de Ganguel une délégation en vue de remonter le moral des combattants du groupe terroriste fébrile après le passage des FAMa, et leur apporter les soutiens financiers et logistiques tant attendus. Malheureusement pour eux, la joie n’a été que de courte durée, car les FAMa, bien renseignés, ont réussi à mettre en échec cette énième tentative des terroristes. Après leurs interventions, l’envoyé de Iyad, un franco-tunisien, et plusieurs de ses cadres composant la délégation ont été neutralisés par la puissance du feu des FAMa.

« Sur la base de renseignements techniques bien précis faisant état d’un regroupement de terroristes dans la zone avec la présence d’un émissaire d’Iyad Ag ghaly, les FAMa viennent par deux opérations de frappes aériennes, le 14 avril, de neutraliser une douzaine de terroristes dans la forêt de Ganguel, à environ 10 km de la commune rurale de Mourrah. Ces frappes ont permis de neutraliser quelques cadres du Gsim dont Samir Al Bourhan, un cadre terroriste franco-tunisien, parlant français et arabe, dépêché par Iyad Ag Ghaly et deux de ses accompagnateurs du Gsim », précise le communiqué signé par le colonel Souleymane Dembélé directeur de la Dirpa.

A en croire le directeur de la Dirpa, l’objectif de la mission d’Al Bourhan dans cette zone était de transmettre un message comme quoi les FAMa s’inscrivent désormais dans une entreprise d’extermination de la communauté peule. C’est dans cet ordre d’idée, dit-il, qu’il devrait rencon