Augmentation des prix du carburant au Mali : Les gouvernement consent plus de 5,1 milliards de Fcfa


Dans cette interview accordée à l’Ortm, le ministre de l’Economie et de Finances, Alousseni Sanou, parle des efforts consentis par le gouvernement du Mali pour la réduction de l’impact de l’augmentation des prix à la pompe du carburant, qui s’élèvent à 5,1 milliards de Fcfa pour le mois de mars 2022.


Selon le ministre de l’Economie et des Finances, « si nous évaluons les efforts que le gouvernement a fait en termes de réduction des droits de douane et de redevances autoroutières pour permettre de réduite l’impact de cette augmentation des prix à la pompe, cela s’élève à 2,9 milliards Fcfa sur les droits de douane et 2,2 milliards de Fcfa sur les redevances autoroutières. Ce qui fait un total de 5,1 milliards Fcfa pour le mois de mars 2022 ».

Il a rappelé que depuis le mois de novembre 2020, le gouvernement ne cesse de fournir des efforts pour que le prix à la pompe reste intact. «Vous constaterez avec moi que depuis novembre 2022, le super était vendu à 663 Fcfa le litre et le prix du gasoil était à 593 Fcfa le litre. En même temps, le prix rendu à Dakar pour le super était à 278 Fcfa le litre, actuellement et le gasoil était à Dakar 282 Fcfa le litre. Aujourd’hui, pour les mêmes produits, on est à 585 Fcfa pour le super, soit une augmentation de 115% et pour le gasoil, on est à 637,20 Fcfa le litre, soit une augmentation de 126 %.», a-t-il déclaré.


Indiquant que toutes ces augmentations n’avaient pas impacté le prix à la pompe au Mali ; ce qui a fait que l’Etat a fait un manque à gagner de 115 milliards de Fcfa de novembre 2020 à aujourd’hui. «C’est vraiment un effort important, rien n’est trop pour la paix et la quiétude de nos populations», a martelé Alousseni Sanou.


Avant de poursuivre : «voilà pourquoi aujourd’hui nous demandons à tout un chacun de fournir des efforts pour nous permettre de continuer à mieux servir la population, car comme vous le savez, le président de la transition l’a toujours dit, nous sommes là pour la population et il faudra tout faire pour satisfaire la population. Voilà pourquoi tous ces efforts sont faits».


Notons que les prix fixés aujourd’hui par l’Office national des produits pétroliers (Onap) sont 762 Fcfapour le litre d’essence et 760 Fcfa le libre du gasoil.


Source : Le Reporter par Diango COULIBALY