Lutte contre la corruption, Assimi Goïta durcit le ton


Lors de son adresse à la nation à l’occasion du 61ème anniversaire du 22 septembre, le Président de la transition, Colonel Assimi Goïta a mis un accent particulier sur la lutte contre la corruption au Mali. « La soif de justice du peuple est bien compréhensible car s’appuyant sur des faits évidents de corruption, de délinquance financière et d’impunité qui ne font que renforcer le malaise et le ressentiment des populations qui sont en réalité les premières victimes de ce système destructeur. Fort heureusement, des mesures vigoureuses viennent d’être prises dans ce sens. Une preuve supplémentaire, s’il en était besoin, du principe de séparation des pouvoirs qui garantit à la justice la plénitude de son exerce », a prononcé le président de transition pour assurer le peuple malien dans sa lutte pour la justice pour tous. Il poursuit son discours en disant qu’une vaste campagne d’audit des services publics est actuellement en cours par les soins des différentes structures de contrôle et de lutte contre la corruption et de délinquance financière. A travers cette lutte, dira-t-il, ils rassurent le peuple malien que ses attentes seront comblées, car aucun privilège ne sera accordé aux personnes impliquées. « Ces mesures sont tout aussi valables pour les départements de la Défense et de la Sécurité dont les lois d’orientation et de programmation sont déjà en cours d’audit. Au demeurant, pour éviter tout excès, j’en appelle au respect des principes sacro-saints de la procédure judiciaire afin que nul ne se méprenne sur la noblesse de notre engagement », a-t-il exprimé. Il faut rappeler que cette lutte contre la corruption tient à cœur au Président de la transition. Lors de sa rencontre avec les magistrats le 14 septembre dernier, il en a également parlé. Il a fait savoir que « les populations ne nous demandent pas d’emploi ni de l’argent, mais juste un minimum qu’on est incapable de faire aujourd’hui ». Raison pour laquelle, selon lui, cette lutte contre la corruption et l’impunité qui a été déclenchée sera une lutte sans état d’âme. Avant de rassurer les magistrats du soutien du gouvernement et du peuple. A ses dires, nul ne peut prospérer dans le désordre. Donc, il est temps de mettre de l’ordre dans notre pays. « Quand vous regardez tout ce qui est corruption aujourd’hui, vous verrez que tout est passé et planifié par l’homme. Il faut des hommes et des femmes capables d’arrêter cet animal féroce qui ravage tout sur son chemin…», a-t-il soutenu. Fily SISSOKO

10 vues0 commentaire
corona080_ensemble.jpg