top of page

Côte d'Ivoire/Procès "Trafic de Cocaïne ": Mera Miguel Angel, le cerveau, condamné à 10 ans de prison ferme et 60 milliards FCFA d'amende ( Procureur)



Devesa Mera Miguel Angel, un ancien policier espagnol jugé le mardi 07 mai 2024 à Abidjan avec 22 autres personnes physiques et morales dans le cadre d'un procès portant sur un trafic de près de 2 tonnes de cocaïne, a été condamné à 10 ans d'emprisonnement ferme et 60 milliards FCFA d'amende à l'Etat de Côte d’Ivoire. 


L'information a été donnée par Kamagaté Amoatta Nina Claude, procureur de la République près le pôle pénal, économique et financier au cours d'une conférence de presse. 


" Sur les peines, condamne, Devesa Mera Miguel, Valencia Sepulveda Gustavo Alberto, Muniz Cadaval José Maria, Picabea Carnes Aitor, Herlbert Perez Garcia, Soumano Lassana, Ouattara César, Machlab, Tamam, Dosso Karamoko, Sery Groguhé Patrice, Lella Kouassi Guy Serge, Hussein Taan et Priolo Bartolo à 10 ans d'emprisonnement ferme et à 50 millions FCFA d'amende chacun... Sur l'action civile, reçoit l'Etat de Côte d’Ivoire en sa constitution de partie civile... Devesa Mera Miguel Angel à 60 milliards FCFA à titre de dommageset intérêts", a fait savoir Mme Kamagaté Nina, le procureur de la République près le pôle pénal, économique et financier.


Par ailleurs, il a été ordonné à l'issue de ce procès, la confiscation des échantillons de la drogue saisie en vue de sa destruction et la confiscation des biens au profit de l'État.


En outre, la gestion de tous les biens confisqués a été confiée à l'agence de gestion et de recouvrement des avoirs criminels ( AGRAC).


" Je tiens à rassurer l'opinion nationale et internationale de la ferme volonté de mon parquet de lutter sans relâche contre le trafic de stupéfiants et de substances psychotropes, comme en témoignent les poursuites judiciaires engagées contre ces trafiquants ", a conclu le procureur. 


Quelque trente-cinq ( 35) personnes physiques et 5 personnes morales étaient poursuivies suite à la découverte de plusieurs plaques de cocaïne d'un poids de près de 2 tonnes en avril 2022 à Abidjan et à San-Pédro. 


A la suite de l'information judiciaire, 17 personnes aussi bien physiques que morales ont bénéficié d'un non lieu en ce qui concerne les faits de trafic international de drogue, d'association de malfaiteurs et de fraude fiscale.

 

Les autres inculpés au nombre de 23 ont été renvoyées devant le tribunal correctionnel. 


Les débats à l'audience, rappelle-t-on, ont duré plus de trois mois.


L.Barro 

1 vue0 commentaire

Comentários


corona080_ensemble.jpg
bottom of page