Urgent/Tèra au Niger : Le leader du mouvement des jeunes patriotes retrouvé mort


Abdoulaye Hamadou dit Agni, le leader du mouvement des jeunes patriotes de Téra, qui a organisé la marche pacifique patriotique contre le convoi des militaires mercenaires de la France (Barkhane), enlevé dans la nuit du 24 au 25 mars 2022, a finalement été retrouvé, hier, vendredi, 25 mars 2022, dans aux environs de 11h, calciné dans son véhicule sur l'axe Téra - Diagourou à environ 2km de Tèra. Il était en réunion quand les assassins l'ont appelé par téléphone. A présent on ignore les raisons et les auteurs de cet acte, un acte à travers lequel ces auteurs cherchent à intimider les jeunes patriotes de Tèra afin de mettre fin au mouvement révolutionnaire patriotique, selon des témoignages recueillis sous anonymat.


Les mêmes sources d’ajouter que le Niger, précisément Téra est devenu comme le Mali, particulièrement Gao, durant un passé récent. Les personnes influentes (chef traditionnels, les leaders religieux, les leaders d'opinion.....) des villages des communes de Bankilaré, Téra, Goroual et Diagourou sont à Téra ville ou dans la capitale du Niger (Niamey). La menace de l'insécurité monte du jour au lendemain dans la zone des trois frontières de la partie Nigérienne depuis que les autorités maliennes ont pris leurs responsabilités face aux menaces terroristes, poursuivent-elles.

Or, à Téra il y'a le camp de l'armée Tchadienne, le camp du groupe de 5 sahel (G5 sahel), la compagnie de la garde nationale (GN), la gendarmerie, la police, le Sapeur pompier et d'autres forces dites spéciales mais il est impossible d'aller à 2km de la ville de Téra sans s'inquiéter.

Le constat est que paradoxalement, plus il y'a des forces, plus le menace s'amplifie. Est-ce le jeu de la France ? S’interrogent-elles pour conclure.

Source locale

130 vues0 commentaire