top of page

Une bâtisse de 3 niveaux pour les Pupilles Plus de 3 milliards de Fcfa prélevés sur les fonds des Œuvres sociales du président Assimi Goïta pour sa réalisation

Dernière mise à jour : 7 févr.


La construction du nouveau siège social des Pupilles traduit l’engagement de l'Etat à faire du Mali un environnement où chaque enfant peut, non seulement survivre, mais aussi s'épanouir, devenant ainsi un membre actif et positif de la société

 

Le 31 octobre 2023, le président de la Transition (PT), colonel Assimi Goïta a fait la promesse discrète d’offrir aux 1653 Pupilles une demeure digne. 96 jours plus tard, la promesse prend forme par la pose de la première pierre de cet havre du bonheur pour les enfants, dont les pères ont payé de leur vie en défendant la patrie contre des hordes de terroristes. Ce grand événement s’est tenu, le mardi 06 février 2024, dans la zone aéroportuaire. Comme prévu, le pickup blanc transportant le chef de l’Etat s’est immobilisé à 10 heures à l’entrée de l’immense cour devant accueillir la future Maison des Pupilles. Bordée de tôles neuves, signifiant l’imminence du démarrage des travaux sur une superficie de 2,25 hectares, le Chef de l’Etat Assimi Goïta était venu lancer les travaux de construction de l’immense édifice de trois niveaux (R+2) pour un coût total de plus de 3 milliards de Fcfa, entièrement financé par la Présidence de la Transition à travers les œuvres sociales du PT.

Pour la circonstance plusieurs membres du gouvernement, notamment le ministre d’Etat, porte-parole du gouvernement, le colonel Abdoulaye Maïga, se sont joints à leur collègue de la Santé et du développement social, colonel Assa Badiallo, derrière le président Goïta pour rehausser l’éclat de cette chaîne de solidarité présidentielle à l’endroit des enfants, dont leur parent ont payé de leur vie leur engagement pour la patrie. C’était également en présence des membres du Cabinet présidentiel, les cadres du département de la Santé et leurs partenaires techniques et financiers, le Gouverneur, le Président de la Délégation spéciale de la Mairie du District et le maire de la Commune VI, Bokar Kéïta, l’hôte de l’événement et une foule compacte venue des quartiers avoisinants et des Centres de formation de proximité.

Le nouvel édifice est un bâtiment principal à 3 niveaux (Rez-de-chaussée + 2 étages) avec plusieurs compartiments. Il abrite au rez-de-chaussée : l’infirmerie, la bibliothèque et 2 salons VIP au rez-de-chaussée ; au 1er et 2eme étage l’administration (le siège social de l’ Office National des Pupilles du Mali) avec une trentaine de bureaux, conçus au conformément aux termes de référence de l’Office. Il y a différents pavillons hébergeant : les tous petits (de 0 à 5 ans) avec une capacité d’accueil de 70 berceaux ; 2 bâtiments à 2 niveaux (R+1) séparés l’un de l’autre destinés à recevoir les filles et les garçons avec une capacité de 130 lits chacun. Il est prévu un auditorium comprenant une salle avec des gradins d’une capacité de 300 places. Il comprend également un réfectoire avec une capacité de 200 couverts. Un bâtiment la buanderie, 2 logements d’astreint de type F4, un terrain de sport multifonction. A l’entrée, il est prévu une guérite avec des parkings, l’aménagement intérieur, des espaces verts. L’ensemble de l’ouvrage est sécurisé par un mur de clôture. Il faut préciser que tous les bâtiments sont extensibles, l’aménagement est moderne, l’auditorium constitue un point fort du projet. C’est une salle polyvalente, qui peut abriter beaucoup d’activités culturelles, sportives. A côté le terrain de sports multifonctionnels.

La Maison qui sortira ainsi de terre dans quelques mois sera plus qu’un simple assemblage de murs et de béton, mais le symbole de l'espérance et de l'avenir pour des orphelins et orphelines, dont les parents ont consenti le sacrifice ultime pour défendre la patrie. Ces jeunes âmes, qu’ils ont laissées méritent dès lors la protection et le soutien de tous les Maliens, a expliqué Assa Badiallo, dans son intervention. Cette Maison sera donc une maison d'accueil, de bienveillance, mais aussi de redressement. Il sera également un lieu où l'amour remplacera la solitude, où l'éducation chassera l'ignorance, et où la culture de nos valeurs sociétales éclairera le chemin vers un avenir meilleur. Il s’agit de bâtir des ponts entre le passé et l'avenir, d’ériger des murs d'amour et de solidarité, brisant les barrières de l'oubli et de l'indifférence, a-t-elle poursuivi avant d’ajouter que chaque brique, chaque poutre, chaque grain de sable dans ce projet représentera l'unité de la Nation autour d'une cause noble. Celle de protéger et d'élever ceux qui, pour des raisons diverses, ont besoin d'une main secourable. Pour finir, elle dira que c’est ensemble, que nous construirons un sanctuaire de confiance, un refuge d'espoir, et une pépinière de talents. « À travers la Maison des Pupilles, nous jetons les bases d'un Mali où la solidarité est la clé maîtresse, où la compassion guide nos actions, et où chaque enfant peut rêver grand, peu importe ses origines… » a-t-elle conclu.

Le conseiller spécial du Président de la Transition, Aguibou Dembélé, en charge des questions sociales, de rappeler que la solidarité, le soutien et le devenir des Pupilles, qu’il soit des Pupilles de la République ou de la Nation, constituent une forte préoccupation du Chef de l’Etat. C’est pour cette raison, qu’à chaque journée des Pupilles, il les reçoit au Palais de Koulouba dans le but de créer autour d’eux de la chaleur humaine dans laquelle, ils oublieront la disparition d’un cher et partager avec eux des moments de communion et de solidarité agissante.

Le président ne se contente pas seulement de leur recevoir au siège du pouvoir à Koulouba, il fait parler constamment son cœur, en témoignage de multiple donation faite à l’ONAPUMA, notamment des Ordinateurs de bureaux, de kits scolaires, le Pick-up, le Minibus Toyota et le Bus de transport pour ne citer que celles-ci.

Mais, au-delà de l’amélioration des conditions de vie des Pupilles, l’objectif du président Assimi Goïta est de diminuer considérablement leur nombre au fil des ans au Mali. Pour ce faire, il s’emploie avec le gouvernement d’une part à doter les Forces armées et de défense des moyens et équipements modernes et d’autre part à permettre à l’Administration de se protéger afin qu'elle puisse assurer dans les meilleures conditions sa mission de service public pour le bien-être des populations, a-t-il conclu.

Par M. A. Diakité

7 vues0 commentaire
corona080_ensemble.jpg
bottom of page