Soutien à la transition : une forte mobilisation sur le boulevard de l’indépendance


Le vendredi dernier, à l’invitation du mouvement Yèrèwolo «Debout sur les remparts» et de plusieurs associations et partis politiques, une forte mobilisation des Maliens, à travers un grand meeting, a eu lieu sur le boulevard de l’indépendance. Objectif : soutenir les autorités de la transition et les Forces de défense et de sécurité maliennes.

Les manifestants, venus très nombreux sur le boulevard de l’indépendance,étaient munis du drapeau malien et celui de la Russie. On pouvait lire aussi sur la pancarte des manifestants :«la France n’a pas d’amis, mais des intérêts; le Mali est libre de choisir ses partenaires ; à bas la France ; dégage la France ; stop au génocide de la France au Mali ; vivement la venue de la Russie; vive la coopération entre le Mali et la Russie».

Les responsables des différents associations et regroupements se sont exprimés pour apporter leur soutien aux autorités, mais aussi pour demander un partenariat avec d’autres pays. Ils soutiennent également l’organisation des assises nations de la refondation.

Selon Adama Diarra dit Ben le cerveau, responsable du mouvement Yèrèwolo «Debout sur les remparts», cela fait maintenant 10 ans que les forces étrangères sont au Mali, particulièrement celles de la France.Malgré tout, la crise sécuritaire s’est étendue vers le sud.

«C’est l’heure du sursaut patriotique qui a sonné. Nous devons faire face à l’ennemi commun qui n’est rien d’autre que celles et ceux qui sont Français, Africains, et il est grand temps de mettre fin aux relations entre le Mali et la France», a-t-il déclaré. Tout en ajoutant que cette lutte ira jusqu’au bout et que personne ne peut l’arrêter.

Par ailleurs, Adama Diarra a rappelé que, de 2012 à nos jours, plus de 15.000 personnes ont été tuées dans cette guerre. «Je lance un appel aux frères de la Coordination des mouvements de l’Azawad de venir dialoguer avec les autorités du Mali», a-t-il sollicité, indiquant que la CMA a été manipulée un moment donné par la France.

Pour lui, le moment est venu de sortir de cette ornière pour ramener la paix sur toute l’étendue du territoire national.En outre, Adama Ben Diarra a annoncé une nouvelle sortie le 19 novembre 2021,et la société russe appelée Wagner devrait être au Mali à cette date.

Abondant dans le même sens que Ben le cerveau, Kemi Seba, connu comme un anti-français, estime que le Mali doit bouter Barkhane hors de ses frontières. À l’en croire, la présence de l’armée française au Mali n’a rien apporté de concret dans cette crise sécuritaire.

Source/Le Reporter par Diango COULIBALY

6 vues0 commentaire
corona080_ensemble.jpg