Rentrée scolaire 2021-2022 : entre espoir et désespoir


La rentrée scolaire 2021-2022, annoncée par le gouvernement pour le 1er novembre, a été effective dans un contexte marqué par les revendications de la Synergie des syndicats signataires du 15 octobre 2016.


Si les syndicats signataires du 15 octobre adhérent à cette reprise effective des cours pour l’année scolaire 2021-2022, ils brandissent cependant des mesures prises lors de leurs différentes assemblées générales. Ce qui fait planer de gros nuages sur l’école malienne qui n’est pas encore sortie de l’ornière.


Comme annoncé il y a quelques mois par le ministre de l’Education nationale, Sidibé Dédéou Ousmane, la reprise des cours pour l’année scolaire 2021-2022 a eu lieu hier lundi 1er novembre sur toute l’étendue du territoire national du Mali.


Les syndicats signataires du 15 octobre 2016, qui tiennent jusqu’à présent un bras de fer avec le gouvernement concernant l’application de l’article 39, acceptent d’y participer avec de nouvelles revendications adressées aux autorités de la transition.