Révélations:A Alger,Le Drian n’a pas pu convaincre le régime algérien de cesser de soutenir la junte


Le ministre français des affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, est reparti d’Alger le mercredi 8 décembre dernier sans convaincre ses interlocuteurs algériens de cesser de soutenir la junte malienne qui s’accroche au pouvoir malgré son illégitimité dénoncée par de nombreuses instances internationales. Algérie Part a pu confirmer au cours de ses investigations que le dossier malien a dominé les échanges et les discussions ayant réuni Jean-Yves Le Drian à Alger avec son homologue Ramtane Lamamra ainsi que le Président Abdelmadjid Tebboune.

Et dans ce dossier, tout oppose Alger à Paris, a-t-on encore pu confirmer auprès de nos sources. Le régime algérien soutient bec et ongles les putschistes maliens à Bamako estimant que les colonels monopolisant en ce moment le pouvoir sont les seuls qui peuvent garantir la stabilité du pays et empêcher qu’il sombre entièrement entre les mains des groupes terroristes djihadistes. Par ailleurs, lors de sa courte visite à Alger, Jean-Yves Le Drien a confirmé auprès des autorités algériennes que la présence militaire au Mali n’est plus considérée une option « acceptable » aux yeux d’Alger.

A ce propos, les officiels algériens ont expliqué au chef de la diplomatie française que cette présence militaire des Armées françaises « excitent » encore davantage les groupes djihadistes et légitiment leur combat aux yeu