Promotion de la jeune femme au Mali ASFIA fait des plaidoyers auprès des autorités


L'association Solidarité Femmes d'Ici et d'Ailleurs (ASFIA) a commémoré la journée internationale des droits de la femme, le samedi 19 mars 2022, au stade Mamadou Konaté. C’était placé sous le parrainage et la présidence du ministre de la jeunesse et des sports, Moussa Ag Attaher, d’autant que le thème était «la valorisation de la jeune femme».

La célébration de cette journée a été une occasion pour l’association Solidarité femmes d’ici et d’ailleurs de magnifier la jeune femme. Selon la présidente de l’association, Mme Fatoumata MBarka Mint Hamoudy, en célébrant cette journée, ASFIA entend attirer l'attention des pouvoirs publics sur la situation de la jeune femme au Mali. Cette couche importante de la population, selon elle, regorge d'énormes talents et de potentialités dans tous les domaines.

Alors, ASFIA s'est engagée dans une campagne d'information et de sensibilisation sur la valorisation de la jeune femme au Mali. «Nous luttons pour que la jeune femme soit écoutée, consultée et impliquée dans la prise de décision au Mali. Nous avons un rôle historique à jouer dans la refondation de l'Etat. Nous lançons un vibrant appel aux autorités et à l'ensemble de la population malienne à redoubler d'efforts pour promouvoir davantage la jeune femme.

Notre pays traverse une période très difficile, engageons-nous aux côtés de nos autorités pour soutenir nos FAMA. Soutenons les Forces armées maliennes pour une paix durable et les femmes sont les meilleures médiatrices. Elles sont garantes de la paix, elles incarnent le développement» a déclaré la présidente.

De son côté, le ministre de la Jeunesse et des sports a fait savoir que dans le gouvernement, chaque ministre est obligé de respecter le quota genre dans les nominations. Sinon l'ensemble de ces nominations sont automatiquement annulées. Il dira que cet acte traduit l’engagement du chef de l'Etat pour que les femmes soient dans toutes les sphères de décisions du pays.

«Cette vision prospective sur les rôles et la place de la jeune femme dans l'espace national cadre avec les orientations données par le président de la transition, dans le cadre de l'action du gouvernement pour la réussite de la transition. En célébrant cette journée sur ce thème, vous avez fécondé les échanges sur les rôles et responsabilités de la jeune femme dans la communauté malienne.

La jeune femme a toujours apporté une contribution appréciable au rayonnement du pays. Elle a toujours été une véritable actrice sur les différents chantiers de l'édification de la nation. Je voudrais inviter la jeunesse féminine à s'inspirer des grandes figures comme Aoua Kéïta, Mme Sira Diop et bien autres», a-t-il dit.

Pour le ministre Moussa Ag Attaher, la commémoration du 8 mars ne doit pas seulement être une fête mais une occasion pour les femmes de faire une rétrospective du rôle de la jeune femme dans le processus de développement. Avant d’affirmer que son département a inscrit au cœur de la politique nationale de la jeunesse, la valorisation pour le plein épanouissement de la jeune femme. Il a aussi souligné que son ministère véhicule à tous les niveaux, le respect et la mise en œuvre de la loi 052 relative à la prise en compte du genre dans les postes de responsabilité.

Source : Le Reporter par Assan TRAORÉ

14 vues0 commentaire
corona080_ensemble.jpg