Processus de paix au Mali, Améliorer l’expertise féminine


Le ministre de la Réconciliation, de la Paix et de la Cohésion nationale, le colonel-major Ismaël Wagué, a pris part à un atelier de renforcement des capacités et d’implication des femmes des Erar, de la Marn et du cabinet sur la prise en compte de la sensibilité genre dans le processus de paix, de réconciliation et de cohésion au niveau communautaire, à Meridiana Bamako, ex Kempinski. Le ministre a exprimé sa reconnaissance envers tous les participantes et participants pour leur implication dans le processus de paix et de la réconciliation au Mali. Il a aussi rappelé l’importance de cet atelier de renforcement des capacités des femmes qui sont le plus souvent témoin des tensions sociales, des conflits. Pour lui, les femmes sont appelées à apporter des réponses de proximité. Lors de la cérémonie, le ministre Wagué s’est dit conscient des efforts consentis par les femmes dans processus de paix et de réconciliation nationale. Il a aussi exprimé la vision du gouvernement dans sa politique nationale genre du Mali et a ensuite rappelé la résolution 1225-2000 ainsi que la 2250 du Conseil de sécurité des Nations Unies. « Cet atelier de renforcement des capacités vise à améliorer les compétences et expertise en matière de leadership, la communication, la médiation et résolution des conflits ; améliorer la compréhension de la dynamique genre dans la résolution des conflits et créer des conditions favorables pour la participation des femmes. Créer un cadre d’échange et de coordination entre les femmes Erar et du cabinet, doter les femmes des Erar des moyens logistiques afin de faciliter leur travail », a-t-il expliqué. Selon lui, cet atelier dénote de la volonté des hautes autorités maliennes en vue de la paix et de la stabilité du Mali. Le ministre Ismaël Wagué a ensuite adressé un grand remerciement à tous les partenaires, particulièrement à la coopération allemande à travers le Pasp-Giz pour leurs efforts en faveur de paix au Mali. Fatoumata Fofana