Présidentielle en France : Macron et Le Pen au second tour, Mélenchon perd de justesse


Depuis leur dernier affrontement au second tour de la présidentielle de 2017, Macron et Le Pen sont devenus les symboles de la nouvelle configuration de la vie politique politique française. Ça aurait été un véritable coup de tonnerre et il était à deux doigts de se réaliser. Mais le leader de la France insoumise et « candidat préféré » d'une grande partie des Africains, n'ira pas en finale de l'élection présidentielle dont le premier tour s'est déroulé dimanche 10 avril. Avec 22,% des voix, Jean-Luc Mélenchon s'arrête net, donc, aux portes du second tour, au profit de ses deux principaux adversaires : Emmanuel Macron, qui recueille 27,6% et Marine Le Pen, qui obtient 23,%. Le duel final qui doit avoir lieu le 24 avril entre le président sortant et la patronne du parti d'extrême-droite du Rassemblement national (RN) était largement prévu. Depuis leur dernier affrontement au second tour de la présidentielle de 2017, Macron et Le Pen sont devenus les symboles de la nouvelle configuration de la vie politique politique française, désormais organisée en deux grands blocs: un courant républicain moderniste et un autre nationalistes identitaires, entre lesquels un troisième regroupant les héritiers des divers courants de gauche dont Mélenchon incarne désormais la figure majeure, semble vouloir s'