top of page

Occupation du camp 1 de Kidal par la CMA : Le COREMA dénonce la complicité indéniable de la Minusma


Le COREMA dénonce avec véhémence la trahison la complicité et la violation des textes des Nations unies indiquant clairement la remise des emprises occupées par la Minusma à l’Etat malien. La remise du camp 1de la ville de Kidal aux groupes terroristes avec la complicité active de la Minusma est une violation flagrante de la résolution 2690 du conseil de sécurité des Nations unies et du plan de retrait convenu et communiqué.

Ainsi, la Minusma par ce comportement irresponsable et illégal vient une fois de plus de donner raison au peuple malien et aux autorités de la transition lorsque qu’il a été établi que la Minusma est une partie des problèmes et non une solution à la crise que traverse notre pays depuis près de 10 années et pendant laquelle des milliers de Maliens, jeunes et adultes, hommes et femmes, civils et militaires ont perdu leur vie. Pour le COREMA, la question fondamentale qui se pose est comment une mission de paix peut se transformer en une mission de déstabilisation et de subversion du pays hôte ?

Dans ce contexte, le COREMA tient la Minusma responsable de la perte des équipements et véhicules militaires du camp 1; un bien payé et acquis au frais du contribuable malien. Ainsi selon la lecture de situation du COREMA, cette complicité fait de la Minusma, une force d’occupation hostile et une organisation terroriste au Mali ayant violé le principe du respect de la souveraineté de l’État hôte et de la non-ingérence tel stipulé dans la charte des Nations unies.

Le COREMA tient à informer le peuple malien que selon son analyse de la situation, il est du point de vue que l’attaque de la Minusma à Konna est un pure acte de diversion et de fourberie mis en scène par elle-même afin de camoufler et équilibrer le différentiel d’équipements et d’armes officiellement déclarés et de celui réellement détenus sur le territoire national.

Suite au manquement de ses actes et la violation délibérée de la résolution 2690, la Minusma est devenue une menace pour la sécurité nationale du Mali et du peuple malien. De ce fait, le COREMA se prononce pour un départ immédiat de la Minusma et invite la population malienne à se mobiliser contre cette force du mal, ennemi du peuple malien, de l’unité et de la cohésion nationale.

Samedi 14 octobre 2023, Aboubacar Sidick FOMBA porte-parole du COREMA

Source : Le Reporter

1 vue0 commentaire

Comments


corona080_ensemble.jpg
bottom of page