Mourrah : Le franco-tunisien, Al Bourhan, et des cadres djihadistes proches d'Iyad tués dans un raid


Par un communiqué diffusé par la Direction des relations publiques de l’information et de la presse de l’armée (DIRPA) l’Etat-major général des armées informe l’opinion nationale que les Forces armées maliennes (FAMa) viennent de consolider une fois de plus leur acquis opérationnel contre des terroristes toujours fébriles et tentant de se réorganiser malgré le cuisant revers à Mourrah.

Le communiqué précise qu’après cette débâcle subie par la Katibat Macina, l’émir du Groupe de Soutien à l’islam et aux musulmans (GSIM) a dépêché dans la zone de Ganguel une délégation dans le but de remonter le moral des combattants de la Katibat et leur apporter des soutiens, notamment financiers et logistiques tant attendus.

Mais, sur la base de renseignements techniques bien précis faisant état d’un groupement de terroristes dans la zone avec la présence d’un émissaire d’Iyad Ag Ghaly, les FAMa viennent par deux opérations de frappes aériennes, le 14 avril 2022, de neutraliser une douzaine de terroristes dans la forêt de Ganguel à environ 10 km de la commune de Mourrah. Ces frappes ont permis de neutraliser quelques cadres du GSIM dont Samir Al Bourhan, un cadre terroriste franco-tunisien, parlant français et arabe, dépêché par Iyad Ag Ghaly et deux de ses compagnons du GSIM.

L’objectif de la mission d’Al Bourhan dans cette zone était de transmettre un message. Qui consistait à noircir l’image des FAMa auprès de la communauté peulh en les faisant passer de génocidaire. Les émissaires étaient chargés de convaincre les combattants de la Katibat sur le fait que les FAMa s’inscrivent désormais dans une entreprise d’extermination de la communauté peulh. C’est dans cet ordre d’idée qu’ils devraient rencontrer les combattants de la Katibat des secteurs de Youwarou, Ténenkou, Djenné, Ganguel, Mayatake et enfin rejoindre un pays voisin.

Mais, l’Etat-major général rassure les populations, que cette campagne de diabolisation des FAMa n’entamera en rien leur détermination à mener une lutte implacable contre ces forces du mal en vue de protéger les personnes et leurs biens. S’adressant aux forces terroristes, l’Etat-major met le curseur sur sa ferme volonté à poursuivre les actions de recherches de renseignements, de poursuites et de neutralisations de leur sanctuaire.

La rédaction

29 vues0 commentaire
corona080_ensemble.jpg