Mali : quatre militaires tués lors d’une attaque dans le nord-ouest (armée)


Au moins quatre militaires maliens ont été tués et une dizaine d’autres gravement blessés dans une attaque menée mercredi après-midi dans le nord-ouest du pays, près de la frontière mauritanienne, a annoncé l’armée sur son site.

C’est une unité militaire de la région de Nara qui a été visée par une attaque complexe avec des mines artisanales et des armes lourdes, a-t-elle précisé. Ce type d’attaque est très fréquent dans la région de Nara. Ainsi, le 14 novembre dernier, au moins quatre soldats ont été tués et 14 autres blessés à Guiré.


D’après de nombreux témoignages, une autre attaque a visé mercredi le poste forestier de Sorybougou sur la route de Kita (ouest). Des témoins ont indiqué sur les réseaux sociaux avoir entendu des tirs nourris avant que des renforts militaires n’arrivent sur place.

Le poste de gendarmerie de Niéna (sud) a lui aussi été attaqué mercredi en début de soirée. Certains témoins ont fait état d’au moins trois gendarmes tués.

Depuis 2012, le Mali est confronté à une profonde crise multiforme aux niveaux sécuritaire, politique et économique. Les insurrections indépendantistes, les incursions djihadistes et les violences intercommunautaires ont fait des milliers de morts et des centaines de milliers de déplacés, malgré la présence des forces onusiennes (MINUSMA), françaises (Barkhane) et européennes (Takuba).

Source: Agence de presse Xinhua

9 vues0 commentaire
corona080_ensemble.jpg