top of page

#Mali : Colonel-major Souleymane Dembélé : « Les FAMa resteront vigilants et très vigilants »



Les Forces armées maliennes (FAMa) maintiennent toujours initiative sur le terrain avec la combinaison d’actions terrestres et aériennes qui ont permis des manœuvres de grande complexité ayant enregistré des résultats probants sur les théâtres d’opération.

Appuyés par les moyens techniques, les soldats ont intensifié les opérations de recherche, de neutralisation des Groupes armés terroristes (GAT) et de destruction de leurs sanctuaires sur l’ensemble du territoire. C’est ce qu’on retient essentiellement de la conférence de presse de la Direction de l’information et des relations publiques des armées (Dirpa), tenue ici dans ses propres installations. Elle était animée par le directeur du service, le colonel-major Souleymane Dembélé. Pour les conférenciers, le mois de juin a été plus calme contrairement à mai dernier, marqué par beaucoup d’attaques aux Engins explosifs improvisés (EEI).


Pour l’officier supérieur, l’utilisation excessive de ces engins explosifs dénote à suffisance l’incapacité des GAT à narguer frontalement les FAMa. à l’analyse de la situation sécuritaire du mois de juin, le colonel-major a fait savoir qu’elle a été marquée par des exactions contre la population civile avec des paiements de zakat, des assassinats et des enlèvements de personnes et de bétails. Pour la hiérarchie militaire, les attaques directes contre les FAMa, qu’elles soient sur leurs positions ou en mouvement, ont beaucoup diminué.

«Les attaques aux engins explosifs improvisés ont également diminué même si elles ont eu à faire quelques victimes contrairement au mois de mai dernier», a reconnu Souleymane Dembélé. à ce titre, il a signalé que les FAMA sont plus que jamais déterminées à lutter vaille que vaille contre la nébuleuse terroriste et s’engagent à assurer au peuple malien un territoire libre de tout groupe terroriste, un espace épris de paix et de quiétude. Et d’ajouter que les Forces armées resteront vigilantes et très vigilantes pour éviter toutes surprises de la part des GAT.

Sur le théâtre Centre, le responsable de la Dirpa a rappelé que le 10 juin vers 07 heures à hauteur de Kana, situé à 6 km au sud-ouest de Farabougou, un EEI a sauté au passage d’un véhicule du Groupement tactique interarmes ( GTIA-1) Kélétigui lors de la relève descendante de la localité. «Le bilan fait état de trois morts et deux blessés graves», a déploré le colonel-major Souleymane Dembélé. Le même jour, les FAMa de la position de Diré ont vigoureusement repoussé une attaque dirigée par un GAT. Selon la hiérarchie militaire, le bilan a fait état de deux GAT neutralisés. Il a également déploré que le 23 juin, «l’explosion d’un EEI au passage d’un véhicule de la corvée soupe à 03 km sur l’axe Niafunké-Goubo aurait fait trois morts et trois blessés graves».

Sur le théâtre Est, a révélé le patron de la Dirpa, le 07 juin, un commandant de l’État islamique au Grand Sahara (EIGS) du nom d’Abdoul Aziz Goika dit Maza et deux de ses éléments ont été neutralisés par le Groupe de soutien à l’islam et aux musulmans (Gsim) dans la Région de Gao. Le 14 juin, la relève descendante de Ménaka a été prise à partie par des terroristes de l’EIGS à travers des tirs et l’emploi d’un véhicule piégé à environ 04 km d’Indelimane.

Selon le colonel-major, le bilan provisoire est de quatre blessés FAMa. Le 16 juin vers 01h35mn, quatre terroristes armés, à bord d’un véhicule pick-up avaient mis en place un poste de contrôle près de Tinzawatene empêchant, les camions de transport de marchandises en provenance d’Algérie de se rendre à Kidal et Gao et les obligeraient à débarquer leurs marchandises à Tasik et à Amassine. L’officier supérieur de la Dirpa a précisé que ces groupes ont été neutralisés par des frappes aériennes qui ont permis aux camions de poursuivre leurs routes vers Gao et Kidal.

Le 18 juin vers 09h20, les FAMa ont découvert des munitions de guerre abandonnées dans la ville de Kidal. Il s’agit d’une caisse remplie de 22 grenades, deux boîtes de bouchons allumeurs M33P-9, deux roquettes de grenade propulsées par fusée (RPG-9), des munitions en vrac. Ces munitions ont été remises aux éléments opérationnels de déminage (EOD) du génie.

Le 26 mai dernier, un accrochage a eu lieu entre les FAMa et un GAT dans le secteur de Ménaka. «Plusieurs bases terroristes ont été détruites, autant d’assaillants neutralisés à Inababane, Infokaritane, Akabar et Tabankorte», a précisé le colonel-major. Le 27 juin, le check-point sur la route d’Anderboukane a fait l’objet d’une attaque terroriste. Cette attaque a été repoussée et plusieurs terroristes neutralisés par les FAMa.

Souleymane SIDIBE

5 vues0 commentaire

Comments


corona080_ensemble.jpg
bottom of page