top of page

#Mali : Énergie nucléaire : Le Mali et la Russie signent trois mémorandums d’entente



Conformément à ces mémorandums, le département de l’Énergie et de l’Eau s’efforcera dans les mois à venir de développer une stratégie de communication spécifique en vue d’informer et de sensibiliser nos compatriotes sur l’utilisation de l’énergie nucléaire.

Notre pays, dans sa nouvelle vision du développement du secteur de l’énergie, s’est engagé avec la Coopération russe dans d’importantes discussions sur le déploiement à grande échelle des énergies, fondamentales pour le développement économique.


C’est dans cette dynamique que trois mémorandums d’entente entre notre pays, à travers les départements respectifs, et la Fédération de Russie, à travers la Corporation d’États de l’énergie atomique « Rosatom » ont été signés mardi dans les locaux du ministère de l’Économie et des Finances. La cérémonie s’est déroulée en présence du ministre chargé de l’Économie, Alousséni Sanou. L’objectif est de concrétiser la volonté commune des parties à développer l’énergie nucléaire au Mali.

Pour la Corporation d’État de l’énergie atomique «Rosatom», les documents ont été signés par le directeur général adjoint, Nikolaï Spasskiy. Et côté malien, les signataires étaient la ministre de l’Énergie et de l’Eau, Mme Bintou Camara, et son collègue de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, le Pr Bouréma Kansaye. L’implication de ce dernier se situe au niveau de la formation des cadres dans le domaine de l’industrie énergétique nucléaire.

Ces mémorandums d’entente portent sur la coopération dans l’évaluation et le développement de l’infrastructure nucléaire de notre pays, la coopération en matière de formation des cadres dans les domaines concernés. Mais également sur la sensibilisation du public dans le domaine de l’utilisation de l’énergie nucléaire aux extrémités pacifiques et dans les domaines connexes. «Ces signatures constituent un pas décisif dans la concrétisation de la vision affichée du chef de l’État, le colonel Assimi Goïta, pour restaurer la dignité des Maliennes et des Maliens par un accès à l’énergie à souhait», a expliqué Mme Bintou Caméra.

Selon le ministre, l’énergie nucléaire, comme le développement d’autres sources d’énergies renouvelables, est une alternative essentielle à une croissance galopante des besoins de nos concitoyens. «Le développement de cette énergie propulsera notre pays sur une autre dimension d’émergence économique à travers l’accès à une énergie suffisante pour le secteur industriel», a-t-elle assuré. Et de faire savoir que la science et les technologies nucléaires apparaissent désormais comme des solutions attrayantes pour pallier nos faiblesses actuelles à travers sa technologie de production d’électricité considérée comme la moins onéreuse de toutes les sources d’énergie.

Mme Bintou Camara a précisé que l’acquisition de cette énergie nécessite un processus adéquat de réalisation de grandes infrastructures et une expertise solide. Ainsi, conformément aux présents mémorandums, le département de l’Énergie et de l’Eau s’efforcera, dans les mois à venir, de développer une stratégie de communication spécifique en vue d’informer et de sensibiliser nos compatriotes sur l’utilisation de l’énergie nucléaire.

Babba COULIBALY

4 vues0 commentaire

Yorumlar


corona080_ensemble.jpg
bottom of page