Législatives : le PS accepte les propositions de LFI, un « accord en vue » avec EELV



Le Parti socialiste et Europe Ecologie-les Verts sont en bonne voie pour finaliser un accord avec La France insoumise « dans les heures qui viennent »

C’est quasiment fait. La direction du Parti socialiste souscrit aux propositions du programme de La France insoumise en vue d’un accord aux législatives, dans un document rendu public vendredi. Augmentation du smic à 1 400 euros nets par mois, retraite à 60 ans, planification écologique, VIe République mais aussi non respect de « certaines règles » européennes, le PS est d’accord avec des points majeurs du parti de Jean-Luc Mélenchon.

Dans ce texte de quatre pages, les socialistes, qui ont entamé des discussions mercredi avec LFI, présentent leurs « réponses » aux « douze marqueurs » mis en discussion par le parti, et font des propositions supplémentaires « dans la fidélité à nos fondamentaux et à nos priorités, en valorisant les convergences et sans cacher les différences », écrivent-ils.

Divergences européennes

Concernant la « désobéissance aux traités européens », que souhaite LFI, les socialistes se disent « profondément attachés à la construction européenne », et « refuseront de mettre en danger la construction européenne ». Mais ils estiment que « la mise en œuvre du programme que nous construisons conduira nécessairement à des tensions, à constater des contradictions, et à ne pas respecter certaines règles ». « Nous ne serons ni les premiers ni les derniers à le faire, en France comme en Europe », justifient-ils, évoquant le « besoin d’une rupture dans le cours libéral de la construction européenne, d’un nouveau projet au

Le PS valide aussi « l’abrogation de la réforme de l’assurance chômage et des dispositions régressives introduites dans le code du travail par la loi El Khomri (de 2016, sous François Hollande) et les ordonnances Macron », signées en 2017. Les discussions ont été rapides et efficaces entre les deux partis. Mais certains anciens cadres du PS comme François Hollande ou Stéphane Le Foll avaient pourtant émis des réserves sur cet éventuel accord. L’ancien président craignait « une disparition » du parti en cas d’accord avec La France insoumise.

EELV d’accord aussi

LFI pourrait aussi concrétiser un accord avec les écologistes dans la journée. Julien Bayou, secrétaire national d’EELV, a estimé vendredi matin qu’un accord avec LFI pour les législatives « est en vue », disant avoir « bon espoir » qu’il soit scellé « dans les heures qui viennent ».

« J’ai bon espoir que ces négociations aboutissent dans les heures qui viennent et pourquoi pas un 1er-Mai commun en soutien aux syndicats, contre cette réforme (des retraites) à 65 ans. Pourquoi pas une bannière commune ‘l’Union populaire écologiste’ », a-t-il avancé sur France 2. Certes « il peut subsister des désaccords », mais « l’important c’est d’être clairs et francs devant les électeurs », a ajouté Julien Bayou.

« Pour nous, l’enjeu c’est évidemment un groupe écologiste » à l’Assemblée nationale « pour pouvoir peser sur le quinquennat : on ne peut pas perdre cinq ans de plus sur le climat », a-t-il expliqué.

Source : Sud Ouest France

8 vues0 commentaire
corona080_ensemble.jpg