top of page

Jouets plastiques : Un danger de vie comme divertissement des enfants dans les ménages au Mali


Les jouets plastiques des enfants contiennent des produits chimiques dangereux c’est ce qui ressort d’une étude sur les additifs toxiques contenus dans les plastiques : les risques sanitaires cachés liés aux produits plastiques courants. Ce rapport intitulé : les Additifs toxiques contenus dans les plastiques et l’économie circulaire, a été élaboré en collaboration avec plusieurs groupes de conventions des Nations Unies, des experts techniques et des organisations affiliées.

Ce rapport alarmant sur les produits chimiques toxiques a été rendu public et diffusé par le réseau IPEN (Réseau International d’Elimination des Polluants Organiques Persistants) à travers ses membres dans les pays. Au Mali, cette information a été donnée le jeudi 26 octobre 2023, par Mme Kouyaté Goundo Sissoko, présidente de l’ONG Appui pour la Valorisation et la Promotion des Initiatives Privées (ONG AVPIP), point focal du Réseau International pour l’Elimination des Polluants (IPEN) au Mali. C’était à travers un point de Presse.

La diffusion du rapport s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du projet de renforcement de capacités en communication pour les journalistes afin de réduire les pollutions chimiques liées aux plastiques et résoudre le problème des additifs chimiques contenus dans les matériaux plastiques et spécifiquement dans les jouets pour enfants au Mali. Ce projet initié, en partenariat avec le réseau IPEN, vise à sensibiliser et à informer le public sur les problématiques liées aux produits chimiques dangereux dans les matériaux en plastique spécifiquement les jouets plastiques, tout en influençant les décideurs pour des actions positives.

En effet, le processus a consisté à identifier des points de vente des jouets, cibler des jouets qui correspondent aux termes de référence (couleur, nombre de jouets) achetés puis envoyés dans des laboratoires à l’étranger pour analyse à travers le réseau IPEN. L’achat des jouets, l’étiquetage, l’emballage, l’expédition au laboratoire. Le résultat de l’analyse a démontré qu’il existe deux types communs d'additifs plastiques : le bisphénol A, un produit chimique perturbateur endocrinien bien connu ; et les métaux lourds tels que le plomb, le chrome, le cadmium et l'antimoine qui sont susceptibles d’être contenus dans les jouets des enfants.

Ainsi, 6 sur un total de 17 échantillons contenaient des niveaux de métaux toxiques suffisamment élevés pour déclencher un « échec » de la mesure XRF (la spectrométrie de fluorescence des rayons X) ; 3 des échantillons contenaient du brome et n'étaient pas des plastiques PVC (comme le montre la faible teneur en chlore). Selon le rapport, la présence de produits chimiques toxiques dans les jouets en plastique est une menace sérieuse pour la santé de nos enfants et pour l'environnement.

Les enfants ont tendance à explorer le monde en portant fréquemment des objets à leur bouche, y compris leurs jouets. Cela les expose davantage aux risques d'ingestion de produits chimiques toxiques présents dans ces jouets. Les enfants en bas âge sont particulièrement vulnérables en raison de leur système immunitaire encore en développement.

Les produits chimiques toxiques, tels que le plomb, le mercure, le cadmium, les phtalates et biens d’autres, peuvent être présents dans les jouets. L'exposition à ces produits chimiques peut avoir de graves conséquences sur la santé des enfants, notamment des troubles du développement, des dommages aux organes vitaux, des problèmes neurologiques et des répercussions sur le système endocrinien.

Mme Kouyaté Goundo Sissoko a fondé un espoir sur la communication médias : « Nous croyons que, grâce à votre travail acharné et à votre engagement, nous pouvons apporter des changements positifs dans la société en sensibilisant le public et en influençant les décideurs. Votre rôle en tant que journaliste est essentiel, et nous sommes impatients de travailler avec vous pour atteindre ces objectifs ».

Les autorités sont interpelées pour prendre des mesures nécessaires concernant ces jouets plastiques afin de réduire à la vulnérabilité des enfants, l’avenir du pays

Source : La Rédaction du Mali par Tougouna A. TRAORE

2 vues0 commentaire

Comments


corona080_ensemble.jpg
bottom of page