Insécurité : La carte professionnelle d'un élève gendarme prise sur un braqueur



Le braquage par arme à feu tourne mal. Comme dit-on tous les jours appartiennent au voleur mais un seul pour la victime. Un adage qui s’est confirmé le mercredi 20 avril 2022 vers 18h. Ce jour, un client arrête un mototaxi (conducteur de moto taxi) au niveau de la «TOUR D'AFRIQUE». Et sans discuter le prix, il demande au conducteur de l’amener derrière Sénou sur la route de DIATOULA. Arrivée à un endroit désert et excentré, il sort son arme, un Pistolet Automatique (PA) et braque le mototaxi. Mais l’opération ne se déroulera pas comme prévu.

Face à sa victime, il maintenait son arme braquée sur la poitrine de celle-ci et lui ordonna de s'éloigner de la moto. Et d’exiger en outre qu’il lui remette son sac contenant sa recette du jour. Le mototaxi-man fit semblant d’obéir et, d’un geste brusque, il se jeta sur lui. Alors s’engagea une bagarre entre les deux hommes. Une question de survie pour l’un et pour l’autre.

Le braqueur assena plusieurs coups avec la crosse de son arme sur la tête de sa victime. Mais pas suffisant pour que cette dernière lâche prise. Et il ne parvenait non plus à retourner l’arme sur lui. Il faut dire que notre Mototaxi-man est un dur à cuir. Il parvint à maitriser son agresseur et à le désarmer, aidé en cela par quelques passants lesquels se chargèrent en outre d’alerter le Commissariat de police le plus proche, à savoir celui de SIRAKORO MEGUETANA.

Sans tarder, le Commissaire Divisionnaire FANTIÈMÉ COULIBALY ordonna à une unité de patrouille déjà en mouvement dans les alentours de se déployer vers le lieu indiqué. Cette promptitude a permis d'interpeller le braqueur sur le lieu du crime.

Sur place, l'équipe d'intervention du commissaire FANTIÈMÉ COULIBALY en charge du commissariat de SIRAKORO MEGUETANA a en effet pu appréhender le braqueur en possession d'un pistolet Automatique (PA) amélioré et d'une carte d'élève de la Gendarmerie nationale établie en septembre 2021.

Interrogé sur la provenance de l'arme à feu, le braqueur répondant au nom de MADOU DEM, déclare en avoir été doté par l'élève de la Gendarmerie Nationale dont il tenait aussi la carte d'élève Sous-officier.

La victime, blessée par plusieurs cous reçus sur la tête, a été évacuée d'urgence à l'hôpital de Sénou. Une enquête est ouverte pour identifier l'Elève-gendarme et d'éventuels complices.

Placé en garde-à-vue, il fut déféré au parquet de la commune VI le vendredi 23 avril 2022 et placé le même jour, sous mandat de dépôt à la MCA.

Le Commissaire Fantiémé Coulibaly, réitère sont appel à l'endroit de la population pour plus de collaboration avec la police.

Source : Bamananden Journal kojugu kelebaa

13 vues0 commentaire
corona080_ensemble.jpg