Insécurité à Bamako : Les bandits de plus en plus audacieux


Les chiffres confirment la recrudescence de l'insécurité que nous déplorons, il urge pour la hiérarchie sécuritaire et les unités changent de stratégie...


L’on peut faire l'économie des cas similaire dans la semaine pour nous focaliser sur les deux (2) derniers cas de braquages. Qui ont lieu au même moment, en début de soirée du vendredi 15 avril 2022 dans la même nuit et presqu’à la même heure : 22h 00 et 22h17mn.

La première opération a eu lieu à l'Hippodrome. Les délinquants étaient au nombre de 04, tous cagoulés. Ils sont arrivés sur 02 motos Djakarta vers 22h 00mn. Ils ont d'abord pris les téléphones avant de vider la caisse de l'alimentation et se retirer sans être inquièté.

La seconde, s’est déroulée à Boulkassoumbou dans la même nuit du vendredi 15 avril 2022 aux environs de 22 h 17 mn. C’est l’établissement dénommé "Alimentation Simparala" non loin du lycée Djatta a été braquée, qui a reçu la visite de ces malfrats armés.



Mais, à la différence de la boutique de l’Hippodrome, une caméra de surveillance a filmé la scène surréaliste à l’intérieur de l’Alimentation. En termes de bilan annoncé, il nous revient que les assaillants ont emportés 03 téléphones portables et une somme d'argent, dont nous ignorons le montant.

Dans leurs fuites ils ont fait usage de leurs armés à feux qui a brisé les pare-brise arrière d'un véhicule de passage. Il n'y a pas eu de perte en vie humaine, ni de blessés. Une équipe d'intervention du 12ème arrondissement s’est transportée sur le lieu aux fins d'enquête et de constatations.

Face à la montée en puissance du grand banditisme, qui sont de plus en plus armés de fusils de guerre pour certains, il est impératif que la Hiérarchie des forces de sécurité et les unités d'enquêtes revaille leurs stratégies pour répondre aux cris de détresse de la population.

Source : Bamananden, Journal kojugu kelebaa