top of page

Industrie du cinéma au Mali : Le bilan positif du Fonds d’appui

La 9ème Session Ordinaire du Conseil d'Administration du Fonds d'Appui à l'Industrie Cinématographique (FAIC) s'est tenue, ce Vendredi 22 Mars 2024, dans la Salle de Conférence du Ministère de l'Artisanat, de la Culture, de l'Industrie Hôtelière et du Tourisme. C'était sous la présidence du Ministre de tutelle, Andogoly GUINDO, en présence du Directeur Général du FAIC, Bréma Moussa KONE.

Après avoir souhaité la cordiale bienvenue aux administrateurs, le Ministre Andogoly GUINDO, Président du Conseil d'Administration, a estimé que la régularité des sessions, malgré le contexte économique difficile, dénote du bon fonctionnement des organes du FAIC.

La 9ème Session du Conseil d'Administration du FAIC, essentiellement budgétaire, est consacrée à l'examen du bilan de l'exercice écoulé et sur les documents suivants :

• Examen et adoption du compte rendu de la 8ème session ordinaire du conseil d'administration ;

• Point d'exécution des recommandations de la 8ème Session Ordinaire du Conseil d'Administration ;

• Examen et adoption du rapport d'activités 2023 ;

• Point d'exécution du budget au 31 décembre 2023 ;

• Examen et adoption du programme d'activités 2024 ;

• Examen et adoption du programme du projet de budget 2024 ;

• Examen et adoption du projet de contrat de performance 2024 ;

• Divers.

Le Ministre a informé les Administrateurs que le budget 2024 est orienté sur les priorités définies en tenant compte de la disponibilité des ressources. Selon le Ministre, ce budget est arrêté en recettes et en dépenses à la somme de 170.500.000 FCFA contre un budget rectifié de 171.500.000 FCFA en 2023.

Engagé à faire du cinéma le socle de la préservation de la culture malienne, le Ministre Andogoly GUINDO s'est réjoui des différents titres honorifiques décrochés par les acteurs du cinéma malien dans la sous-région et à l'international.

Pour lui, le cinéma malien se porte bien, avec les hommes et les femmes qui l'animent au quotidien, dévoués à la tâche et pleins de talent. Mais, le Ministre a estimé que le cinéma peut encore mieux faire.

"Par vos analyses, vos observations, critiques et suggestions pertinentes, vous contribuerez à enrichir la qualité des documents soumis à votre appréciation et que vous donnerez les meilleures orientations aux actions du Fonds d'Appui à l'Industrie Cinématographique (FAIC)". C'est en ces termes que le Ministre Andogoly GUINDO a convié les administrateurs aux échanges fructueux permettant d'améliorer davantage les performances de l'Établissement dans la mise en œuvre des missions qui lui sont assignées.

CCOM  - MACIHT

7 vues0 commentaire

Comments


corona080_ensemble.jpg
bottom of page