Goodluck Jonathan au sujet du Mali«Nous allons patienter jusqu’à ce que…»

Dernière mise à jour : 4 nov. 2021



Selon le médiateur de la Cedeao dans la crise au Mali, Goodluck Jonathan, l’engagement de l’institution sous-régionale est de soutenir le Mali. Car, le bien être politique et économique du pays a des conséquences pour toute la sous-région. Il s’est exprimé lors de la conférence de presse qu’il a présidée le 7 septembre dernier, à l’issue de sa visite dans le pays.

Pour l’ancien président nigérian, présentement, la Cedeao ne peut pas s’engager pour quelque chose qu’elle ne maîtrise pas assez. Les conclusions des assises nationales constituent, dit-il, des défis car elles ont des réponses aux éléments de difficultés qui existent. Plusieurs questions demandent à être abordées.

« Nous allons patienter jusqu’à ce que les assises nationales se tiennent pour savoir ce que nous allons décider. Rassurez-vous, la Cedeao ne veut que le meilleur pour le Mali. Car ce qui est bien pour le Mali est également bien pour la sous-région», a-t-il donné l’assurance.

Sur la tenue des élections