Ghana: le président accusé d’avoir voulu “percer” l’œil d’un membre de son parti


Un membre dirigeant du parti au pouvoir New Patriotic Party (NPP) du Ghana, le Dr Charles Wereko Brobbey, a affirmé qu’il avait failli se faire percer les yeux par le président ghanéen Nana Addo Dankwa Akufo-Addo lors d’un enterrement.

Selon l’homme d’État, le président, qu’il qualifie de frère, s’est offusqué des critiques faites par lui sur son administration et a cherché à l’attaquer lorsqu’ils se sont rencontrés tous les deux lors d’un enterrement.

S’exprimant lors d’une émission sur la radio locale Asempa FM le mardi, 05 juillet 2022, M. Wereko Brobbey a déclaré qu’il entretenait de bonnes relations avec le président au début de son administration.

Il a noté que le président Akufo-Addo avait par la suite cessé de tenir compte des suggestions et des conseils qu’il avait l’habitude de lui envoyer dans une note hebdomadaire.

Interrogé sur l’état actuel de sa relation avec le président, l’homme politique a parlé d’une relation plutôt glaciale dans laquelle le président lors d’un enterrement a tenté de l’agresser tout en l’accusant de colporter des mensonges.

« Il m’a rencontré à un enterrement, et il a failli me percer l’œil avec son doigt… C’était avec colère. Parce que si vous vous souvenez, j’ai accordé une interview à Joy. Ça a été dirigé par Evans Mensah. C’est plus tard, après l’entretien, qu’il m’a rencontré. Si je n’avais pas mis ma tête en arrière, il m’aurait percé les yeux avec son doigt.

Si vous voulez, vous pouvez aller lui demander. Il a dit que je colportais des mensonges », a-t-il affirmé.

Source : AfrikMag par Felicia Essan