top of page

Futures échéances électorales : Le tandem CODEM-UDD se positionne


« Celui qui veut aller vite va seul, mais qui veut aller loin va avec les autres », disait l’ancien Président de la République, Amadou Toumani Touré. Cette pensée semble bien inspirer les responsables des partis de la Convergence pour le Développement du Mali (CODEM) et de l’Union pour la Démocratie et le Développement (UDD), qui ont décidé de conjuguer leurs forces en vue de rafler la mise lors des prochaines joutes électorales. De forts engagements ont été pris dans ce sens au cours d’une récente rencontre d’échanges entre les responsables des deux partis.

Une délégation de la CODEM et de l’UDD conduite respectivement HousseiniAmionGuindo et BréhimaSilimana se sont rencontrés, le lundi 9 octobre 2023. La réunion s’est tenue au siège de l’UDD. L’occasion a été saisie par les deux délégations de discuter de la situation politique et sécuritaire du pays. A l’issue de ladite rencontre, un communiqué conjoint a été rendu public le mardi dernier, dans lequel les des deux formations soulignent avoir eu un échange constructif sur des sujets cruciaux concernant la vie de la nation et les relations bilatérales entre les deux partis politiques.

« Les discussions ont porté sur les préoccupations liées à l’évolution de la situation sécuritaire du pays, à la gestion des affaires politiques, ainsi qu’aux questions socio-économiques. Les deux partis ont également exprimé leurs préoccupations et leurs inquiétudes face à la reprise des hostilités entre les FAMas et le CSP-PSD. Après des échanges fructueux, les deux parties ont exprimé leur satisfaction quant à la convergence de leurs points de vue sur les sujets abordés et ont convenu de maintenir des contacts fréquents et d’initier un regroupement à caractère politique et électoral pour les prochaines échéances électorales », précise le communiqué.

Egalement, les partis politiques ont souligné avoir exprimé leurs préoccupations et leurs inquiétudes face à la reprise des hostilités entre les FAMas et le CSP-PSD. En effet, depuis un mois la tension entre les forces de défense du Mali et une partie du CSP-PSD est très vive, au point que certains observateurs craignent une remise en cause de l’Accord signé 2015, et censé contribuer au retour de la paix, à la réconciliation et à la stabilité dans le pais. Mais à ce stade, aucune partie n’a manifesté son désir de se retirer de l’Accord en dépit des hostilités enclenchée par la CMA après la rétrocession du camp de Ber de la MINUSMA à l’Etat du Mali.

Par ailleurs, sur le plan politique, la CODEM et l’UDD, en plus de leur convergence de vue sur des sujets abordés envisagent de la mise en place d’une alliance électorale. En clair, ils « ont convenu de maintenir des contacts fréquents et d’initier un regroupement à caractère politique et électoral pour les prochaines échéances électorales ».A noter que durant cette transition, les deux formations politiques ont toujours eu une convergence de vue sur presque l’ensemble des sujets préoccupant la vie de la nation…

Comme la demande sans cesse formulée et renouvelée du respect du chronogramme des élections tel que convenu avec la CEDEAO, ou encore la dénonciation et la condamnation de la décision unilatérale du gouvernement de reporter l’élection présidentielle. Toutes deux s’étaient en outre opposées et avaient appelé au boycott du référendum constitutionnel tenu le 18 juin dernier.

Source : La Rédaction du Mali par Adama BERTHE

1 vue0 commentaire

Comments


corona080_ensemble.jpg
bottom of page