Finances publiques, Le Budget 2022 en examen au CNT



Lundi 4 octobre dernier, le Conseil national de la Transition (CNT) a lancé les travaux de sa session ordinaire d’octobre. Ces travaux qui vont durer 75 jours seront consacrés à l’examen du projet de loi de finances 2022 et 13 autres projets et propositions de loi. Pour le président du CNT, cette session intervient à un moment où le Mali cherche à engager des consultations inclusives autour de ses fondements à travers l’organisation des Assises nationales de la refondation. A cet effet, il a invité l’ensemble des acteurs concernés à participer activement à cette rencontre capitale pour la transition et pour l’avenir du pays. « J’invite particulièrement la classe politique, dans son ensemble, à faire de cette activité la sienne, à prendre son courage politique en main pour une participation de qualité à ces prochaines assises. Ce sera, nous l’espérons, le cadre idéal pouvant permettre à tous les regroupements sociopolitiques, à toutes les forces vives de la nation, d’échanger utilement, définitivement et sans complaisance autour de la conduite de la transition. Nous comprenons aisément que certains de nos compatriotes soient pressés d’en finir avec la transition. Nous comprenons aussi que d’autres préfèrent que cette transition puisse se donner les voies et moyens pour asseoir durablement les nouvelles fondations du Mali. Les enjeux sont donc multiples et divergents, mais l’essentiel, à notre avis, est de faire en sorte que toutes les idées et actions convergent exclusivement vers la réussite de la transition. Aux uns et aux autres, je leur demande humblement de rester confiants, sereins et mobilisés derrière les autorités de la transition qui, je le réaffirme, n’ont qu’un seul objectif, celui d’instituer une gouvernance de rupture au Mali dans un climat sécurisé et apaisé », a-t-il dit. Par ailleurs, il a demandé à la communauté internationale d’aider le Mali dans cette période difficile qu’il traverse. Selon Malick Diaw, l’ordre du jour de la présente session ordinaire sera principalement axé sur l’examen du projet de loi de finances 2022. « Le vote du budget 2022 sera donc pour le CNT une autre occasion d’œuvrer avec le Gouvernement afin d’instaurer une culture financière plus démocratique, plus efficace et plus efficiente pour protéger l’utilisation de l’argent public. Outre la loi de finances 2022, 13 projets et propositions de loi figurent dans notre tableau de saisines auxquels s’ajouteront certainement d’autres en cours de session. Concomitamment, des activités de contrôle de l’action gouvernementale ainsi que des sessions de renforcement des capacités des membres du CNT et du Personnel parlementaire alimenteront le menu de nos travaux. Au-delà, nul besoin de vous rappeler que nous pourrions être beaucoup sollicités sur le chantier des réformes politiques et institutionnelles en cours. Cette situation exige que nous soyons permanemment en alerte et bien outillés pour jouer notre rôle au sein de l’architecture institutionnelle de la transition », a déclaré le président du CNT. Enfin, il a souhaité à tous les élèves et étudiants du Mali, ainsi qu’à l’ensemble du corps enseignant, une très bonne année scolaire.