FAMa : 12 djihaidistes neutralisés, des équipements détruits à Yirma ; Niasso-Sebé et Sossobé-Togoré


Dans un communiqué rendu public aujourd’hui, l’Etat-major général des armées informe l’opinion nationale que les Forces armées maliennes (FAMa) ont mené des frappes aériennes contre des groupes terroristes respectivement dans le secteur de Yrima les 27 et 28 avril 2022, Niasso-Sebé et Sossobé-Togoro le 29 avril 2022. Ces actions, qui confirment davantage la montée en puissance des FAMa par une meilleure coordination entre les services de renseignement, les structures de planification et les forces d’intervention, ont permis de neutraliser des groupes terroristes qui préparaient des opérations contre les positions des FAMa. Ainsi, dans la nuit du 27 au 28 avril 2022, les frappes ont ciblé dans le secteur de Yirma, localité située à 23 Km au sud-ouest de Mondoro, un regroupement et une rencontre de coordination et de planification d’attaques par des terroristes de la Katiba – Serma et de Ansaroul Al Islam. La cible détruite était la base du terroriste Ousmane Hima alias Abou Adama, petit frère du terroriste Moussa Hima tous identifiés dans la base de données des terroristes recherchés, avec le bilan suivant : 12 terroristes neutralisés, 07 blessés évacués dans une forêt située aux alentours du village d’Issey pour y recevoir des soins, 03 véhicules dont un pick-up équipés de 12.7mm et plusieurs motos dont 01 tricycle brulés.

Dans le secteur de Niasso-Sebé et Sossobé – Togoro, l’aviation a procédé à de nouvelles frappes aériennes le 29 avril 2022, les frappes ont ciblé un important dépôt logistique opérationnel des terroristes situé entre les localités de Niasso-Sebé et Sossobé – Togoro. Cette cache des terroristes a été détruite grâce à la précision des renseignements et au choix des points visés ayant occasionné de grandes et multiples explosions en différents points du dépôt. Les puissants incendies observés après les frappes confirment la destruction du site contenant divers matériels de guerre y compris des explosifs, des drones, des armes et des munitions.

Ce dépôt avait également été identifié et localisé suite à une longue série de renseignements techniques ainsi que des patientes opérations de surveillances et d’observations aériennes. D’incessants mouvements de véhicules et de tricycles chargés de divers matériels à partir des localités de Doungara, Toguerè-coumbé, Walo et Sossobé à destination du dépôt localisé ent