top of page

Enseignement supérieur et recherche scientifique : Enfin une BU à Kabala



Fruit de la coopération Mali-Chine, le Campus universitaire de Kabala vient d’ouvrir une nouvelle page dans sa marche pour le Mali de la recherche et du savoir. Jeudi 2 mai la très attendue bibliothèque universitaire de Kabala (Buk) a ouvert ses portes avec la coupure du ruban symbolique par Dr. Amadou Fané chef de cabinet au ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique au nom de son ministre empêché.


A Kabala, les autorités communales, à travers le maire adjoint de Kalabancoro, ont salué l’initiative tout en insistant auprès des populations et surtout la jeunesse à fréquenter la bibliothèque tout prenant soins de  ce capital pour la postérité.


Pour le recteur de l’ULSHB, Pr. Idrissa Soïba Traoré, la Buk est un vœu ardent des plus hautes autorités du pays à offrir aux étudiants des moyens indispensables à la formation et la quête permanente du savoir d’ici et d’ailleurs. “Nous sommes fiers aussi de dire que les écrits d’auteurs maliens occupent une place de choix. Nous l’avons voulu dans le cadre de la valorisation des travaux scientifiques du pays. De ce fait, nous comptons sur vous, chers collègues, pour  l’approvisionnement de la bibliothèque en ressources documentaires et numériques”, a plaidé le recteur Idrissa Soïba Traoré.


La Buk, présentée par son gestionnaire Ahmadou Sané Touré Sidi, est une structure qui gère des informations documentaires scientifiques et techniques élaborées et organisées avec comme but de donner satisfaction à la demande d’information documentaire aux usagers. Il s’agit des enseignants-chercheurs, étudiants, personnels administratif et techniques…



Le premier bloc de la Buk est administratif avec 4 bureaux dont celui du conservateur. Une salle technique équipée de machines informatiques pour la connexion sert de lien entre les ordinateurs des différents compartiments. Le deuxième bloc c’est la Bobo dont la salle de documentation enregistre plus de 12 000 ouvrages se rapportant à tous les domaines de la connaissance humaine.



La Buk cette autre lumière dans l’espace de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique est une référence qui doit cependant se renforcer avec plus de sécurité, du personnel spécialisé, de ressources financières, de dotations diverses. Le décor est planté et le gouvernement, à travers le représentant du ministère, Dr. Amadou Fané, a dit avoir pris bonne note surtout que la Buk n’est pas dédiée uniquement aux Campus de Kabala. Les portes de cette banque du savoir restent ouvertes à toute personne soucieuse d’enrichir ses connaissances et de s’informer.



Idrissa Diakité


Source : Mali Tribune

7 vues0 commentaire

Comments


corona080_ensemble.jpg
bottom of page