top of page

Direction générale des Domaines et du Cadastre : Le DG limogé après deux mois



Deux mois après sa prise de fonction, le directeur général des domaines et du cadastre (DGDC) a été révoqué de ses fonctions la semaine dernière. Le conseil des ministres du mercredi dernier a abrogé son décret de nomination.

Jamais un directeur n’avait passé un si court séjour à la tête de la direction générale des domaines et du cadastre (DGDC). Le tout nouveau directeur général des domaines et du cadastre, Youssouf Coulibaly, vient de battre le triste record de courte durée à la tête de ce service. Il avait pris fonction jour pour jour le 3 mai 2024 avant de se voir remercier par le conseil des ministres du mercredi 3 juillet 2024.


Le conseil des ministres du 3 janvier 2024 avait approuvé la fusion de la direction nationale des domaines et de la direction générale du cadastre. L’effet recherché est d’améliorer son efficacité et de surmonter les difficultés rencontrées par les deux services depuis leur création en 2017. Ce qui a donné naissance à la direction générale des domaines et du cadastre. Quelques mois plus tard, le conseil des ministres du 27 mars dernier a entériné le décret de nomination du nouveau directeur, en la personne de Youssouf Coulibaly, ingénieur des constructions civiles.

Officiellement, aucune raison n’a été avancée sur son brusque limogeage.

Des bisbilles

Cependant, il nous revient que depuis sa prise de service en mai dernier, rien n’allait plus entre le nouveau patron de la direction générale des domaines et du cadastre et son comité syndical. Des bisbilles sont nées entre Youssouf Coulibaly et le syndicat sur la clé de répartition du salaire du conservateur. Il s’agit des émoluments ou primes payées aux agents des domaines et du cadastre dans le cadre de leurs activités quotidiennes comme les enregistrements fonciers, entre autres. Il semble que M. Coulibaly voulait s’octroyer une part conséquente dans la nouvelle clé de répartition de ces primes.

Le bureau du comité syndical, à la suite d’une réunion extraordinaire, avait demandé à tous les agents de la DGDC, de surseoir à l’encaissement des émoluments du mois de mai 2024.

Sous la houlette de Mohamed Lamine Doumbia, secrétaire général du comité syndical, une assemblée générale d’information et de sensibilisation devant recueillir l’avis de tous les travailleurs était à l’ordre du jour. Jusqu’à présent il n’y a pas eu d’entente sur le sujet.

Ce genre de tiraillements est de nature à nuire au bon fonctionnement du service. La DGDC est un service pourvoyeur au Trésor public. Surtout en ces temps où l’Etat vit essentiellement des taxes intérieures (impôts, douane, domaines, trésor), il ne peut être toléré qu’un des services de l’assiette reste à la traîne ou manque à son devoir.

Le prédécesseur de Youssouf Coulibaly, en l’occurrence Abdoulaye Dicko, inspecteur des impôts, avait compris la leçon en créant un climat de bonne entente entre lui et ses agents. Les résultats ont vite été perceptibles. A chaque occasion, M. Dicko, chevalier de l’Ordre national du Mali, recevait les lettres de félicitations de sa hiérarchie (le ministre de l’Urbanisme et de l’Habitat, des Domaines, de l’Aménagement du territoire et de la population et le ministre de l’Economie et des Finances).

En plus il avait eu l’honneur d’être reçu par le Premier ministre en compagnie de ses collègues directeurs généraux des douanes, des impôts et du Trésor. Le chef du gouvernement Choguel Kokalla Maïga agissant au nom et pour le compte du président de la Transition, Assimi Goïta, les avait gratifiés ce jour pour leur important rôle dans l’alimentation des caisses de l’Etat. Les trois directeurs généraux des services de l’assiette avaient été qualifiés ce jour-là de “soldats de l’économie” par le Premier ministre.

Pendant trois années d’affilée, Abdoulaye Dicko battait régulièrement les records en termes de dépassements de quotas annuels de recettes. Il a laissé derrière lui 477,78 milliards de F CFA de recettes cumulées en trois ans, en tant que directeur national des domaines.

On ne change pas une équipe qui gagne, hélas !

Abdrahamane Dicko

3 vues0 commentaire

Comments


corona080_ensemble.jpg
bottom of page