Déchainement de la violence au Mali : Les péagistes victimes collaterales


Le syndicat des péagistes du Mali est très fâché, cela suite au décès d'un des leurs à Sienso. Celui-ci a été froidement abattu devant les populations par des terroristes. Le cas de Sienso en est le 10èmeselon le syndicat. Par ailleurs, les péagistes disent être les parents pauvres du système de péage au Mali à cause de l'insécurité, les mauvais salaires. Car un péagiste n'a pas 200 mille FCFA par mois. Alors qu'au niveau de leur direction, le plus bas salaire est de 300 mille FCFA. Ils veulent organiser des manifestations de contestations ; une conférence de presse, un sit-in et une grève sont au programme. Car ils disentne pas comprendre pourquoi leur situation sécuritaire et leurs salaires sont toujours dérisoires. Alors que pour la région de Koulikoro, qui est composée de 8 postes, le montant total des recettes s’élève à 212.800.200 FCFA par mois. Sanankoroba34 millions, Kati 50 millions 747 FCFA, pour ne citer que ces postes.

Source : Le Reporter

5 vues0 commentaire