Coupe du monde 2022 : La FIFA appelée à trancher pour départager Algérie-Cameroun


Les chances sont presque nulles mais l’Algérie n’a pas renoncé à faire rejouer le match perdu face au Cameroun (1-2) et synonyme d’élimination aux portes de la Coupe du monde au Qatar. Au lendemain du match, la Fédération algérienne avait déposé un recours auprès de la Fifa. Conséquence des nombreuses erreurs d’arbitrage relevées lors de la rencontre.

L’élimination des hommes de Djamel Belmadi a été vécue comme un drame en Algérie et Charaf-Eddine Amara, le président démissionnaire de la Fédération est déterminé à épuiser tous les recours possibles pour faire rejouer le match suite à « l’arbitrage scandaleux » de l’arbitre gambien. « Les chances de rejouer le match sont faibles », a néanmoins prévenu le dirigeant algérien qui a pris soin de préciser « ne pas vouloir vendre des illusions » aux supporter algériens.

Parmi les erreurs d’arbitrage pointées du doigt par le camp algérien, le premier but accordé aux Camerounais malgré une faute qui a entraîné la chute du gardien Raïs M’Bohli, le but refusé à Islam Slimani pour une faute de main peu évidente ou plusieurs situations litigieuses dans la surface avec des fautes supposées sur Rachid Ghezzal ou Youcef Belaïli. « Je le dis aujourd’hui sans peur : ces arbitres ne respectent pas notre pays, s’était emporté Belmadi, le sélectionneur, le cœur plein de rage. Ils viennent ici, voient notre travail et ne nous respectent pas, avait pesté Djamal Belmadi sitôt après le match. Ces deux dernières années, je n’ai pas vu un seul arbitre qui ne soit pas agressif quand tu viens lui parler. Je ne cherche pas d’excuses, ce sont des faits.»

Source : Sports.fr par François Kulawik

21 vues0 commentaire
corona080_ensemble.jpg