Coupe du monde 2022 : L’Iran exclue de la compétition ? L’Italie repêchée ?



L’interdiction faite aux femmes d’entrer dans le stade pour assister à Iran-Liban a donné lieu à une folle rumeur. Notamment de l’autre côté des Alpes.

La nouvelle a fait grand bruit. Les autorités iraniennes ont de nouveau refusé à des femmes l’entrée d’un stade de football pour assister au match entre la sélection nationale et le Liban. « Environ 2.000 femmes iraniennes, qui avaient acheté des billets pour le match Iran-Liban, étaient présentes dans le périmètre du stade Imam Reza, mais n’ont pas pu entrer dans le stade », a indiqué l’agence de presse ISNA.

Les réactions n’ont pas tardé. Tandis que le président iranien Ebrahim Raissi a ordonné au ministre de l’Intérieur Ahmad Vahidi de suivre cette affaire, le capitaine de la sélection iranienne, Alireza Jahanbakhsh, a regretté cette décision « Je ne pense pas que quelque chose se serait passé si les femmes étaient venues au stade, et cela peut au contraire favoriser notre culture », a-t-il confié après la victoire de l’Iran (2-0).


Mais cette interdiction faite aux femmes a également fait réagir la Fifa, qui a fait part de son « inquiétude » et « demandé à la Fédération iranienne de football plus d’informations à ce sujet ». « La position de la FIFA concernant la présence des femmes lors des matches de football en Iran est claire: des progrès historiques ont été réalisés – comme l’illustre l’étape importante d’octobre 2019, lorsque des femmes ont été autorisées à entrer dans le stade pour la première fois en 40 ans« , a rappelé l’instance internationale, qui a pris soin d’ajouter: « La FIFA compte les voir se poursuivre, car il ne peut y avoir de retour en arrière.»