top of page

Communiqué du conseil des ministres du mercredi 15 mai 2014



Le Conseil des Ministres s’est réuni en session ordinaire, le mercredi 15 mai 2024, dans sa

salle de délibérations au Palais de Koulouba, sous la présidence du Colonel Assimi GOITA,

Président de la Transition, Chef de l’Etat.

Après examen des points inscrits à l’ordre du jour, le Conseil a :

- adopté des projets de texte ;

- procédé à des nominations ;

- et entendu des communications.

2

AU CHAPITRE DES MESURES LEGISLATIVES ET REGLEMENTAIRES

Sur le rapport du ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, le Conseil

des Ministres a adopté des projets de texte relatifs à la ratification de l’Accord de prêt, signé

à Lomé le 06 octobre 2023, entre le Gouvernement de la République du Mali et la Banque

Ouest Africaine de Développement, pour le financement partiel de la seconde tranche du

Projet d’aménagement et d’élargissement du tronçon urbain de la route nationale n°27,

Bamako-Koulikoro à Bamako.

Par cet accord, la Banque Ouest Africaine de Développement accorde au Gouvernement de la

République du Mali un prêt d’un montant de 14 milliards 780 millions de francs CFA.

Les aménagements projetés consistent, notamment en :

- l’élargissement de la plateforme ;

- la construction de deux (02) passerelles en béton armé sur le tronçon pour faciliter la

traversée des piétons ;

- l’installation d’un nouveau système d’éclairage public à technologie LED

conventionnelle.

La réalisation du projet contribuera à améliorer les conditions de transport des personnes et de

leurs biens et à minimiser les risques d’accidents de la circulation dans la ville de Bamako.

AU CHAPITRE DES MESURES INDIVIDUELLES

Le Conseil des ministres a procédé aux nominations suivantes :

AU TITRE DU MINISTERE DES AFFAIRES ETRANGERES ET DE LA

COOPERATION INTERNATIONALE

- Ambassadeur Représentant permanent adjoint à Riyad :

Monsieur Tidiani TRAORE, Conseiller des Affaires étrangères.

- Ministre conseiller à l’Ambassade du Mali au Caire :

Monsieur Samba Ousmane DIAKITE, Inspecteur des Finances.

- Ministre conseiller à l’Ambassade du Mali à Moscou :

Monsieur Amadou MORO, Conseiller des Affaires Etrangères.

- Ministre conseiller à l’Ambassade du Mali à Ottawa :

Monsieur Amadou DIALLO, Inspecteur des Services Economiques.

- Ministre conseiller à l’Ambassade du Mali à Pretoria :

Monsieur Taoulé KEITA, Conseiller des Affaires étrangères.

- Ministre conseiller à l’Ambassade du Mali à Luanda :

Madame Anta SONFO, Traducteur-Interprète.

- Ministre conseiller à l’Ambassade du Mali à Dakar :

Monsieur Drissa MALLE, Conseiller des Affaires étrangères.

- Ministre conseiller à l’Ambassade du Mali à Niamey :

Madame Kadidiatou DIA, Conseiller des Affaires étrangères.

3

- Premier conseiller à l’Ambassade du Mali à Moscou :

Monsieur Aldjouma Amadou MAIGA, Inspecteur des Finances.

- Premier conseiller à l’Ambassade du Mali à Riyad :

Monsieur Mamoudou SOW, Conseiller des Affaires étrangères.

- Premier conseiller à l’Ambassade du Mali à Pretoria :

Madame Gabdo TOGO, Conseiller des Affaires étrangères.

- Premier conseiller à l’Ambassade du Mali à Libreville :

Monsieur Badian TRAORE, Administrateur civil.

- Premier conseiller à l’Ambassade du Mali à Brasilia :

Monsieur Athanase COULIBALY, Conseiller des Affaires étrangères.

- Premier conseiller à l’Ambassade du Mali à Tripoli :

Monsieur Adama DIAWARA, Enseignant-chercheur.

- Premier conseiller à l’Ambassade du Mali à Accra :

Madame Korotimi THERA, Professeur de l’Enseignement secondaire.

- Deuxième conseiller à l’Ambassade du Mali au Caire :

Madame Hassanatou TALL, Conseiller des Affaires étrangères.

- Deuxième conseiller à l’Ambassade du Mali à Ankara :

Monsieur Adama Mery DIAKITE, Conseiller des Affaires étrangères.

- Deuxième conseiller à l’Ambassade du Mali à Addis-Abeba :

Monsieur Boncana SEYDOU, Administrateur civil.

- Deuxième conseiller à l’Ambassade du Mali à Malabo :

Monsieur Oumar TRAORE, Professeur de l’Enseignement secondaire.

- Deuxième conseiller à l’Ambassade du Mali à Genève :

Madame Fatoumata dite Fatim DIAKITE, Administrateur civil.

- Deuxième conseiller à l’Ambassade du Mali à Pretoria :

Monsieur Mohamed DJILLA, Planificateur.

- Deuxième conseiller à l’Ambassade du Mali à Libreville :

Madame Hawa KONE, Conseiller des Affaires étrangères.

- Deuxième conseiller à l’Ambassade du Mali à Ouagadougou :

Monsieur Cyriaques DAKOUO, Conseiller des Affaires étrangères.

- Deuxième conseiller à l’Ambassade du Mali à Conakry :

Monsieur Mamadou Lamine SIBY, Conseiller des Affaires étrangères.

- Deuxième conseiller à l’Ambassade du Mali à Tripoli :

Monsieur Fousseyni SOGODOGO, Professeur de l’Enseignement secondaire.

4

- Troisième conseiller à l’Ambassade du Mali au Caire :

Monsieur Amadou BAMBA, Conseiller des Affaires étrangères.

- Troisième conseiller à l’Ambassade du Mali à Genève :

Monsieur Moulaye TRAORE, Conseiller des Affaires étrangères.

- Troisième conseiller à l’Ambassade du Mali à Ouagadougou :

Monsieur Daouda Ousmane CISSE, Conseiller des Affaires étrangères.

- Vice-consul à l’Ambassade du Mali à Douala :

Monsieur Baba TRAORE, Administrateur civil, Membre du Corps Préfectoral.

- Vice-consul à l’Ambassade du Mali à Lyon :

Monsieur Hamadou Albachir MAHAMANE, Conseiller des Affaires étrangères.

- Vice-consul à l’Ambassade du Mali à Guangzhou :

Monsieur Issa KANSAYE, Enseignant-Chercheur.

- Vice-consul à l’Ambassade du Mali à Abidjan :

Monsieur Mahamadou Bakoroba DRAME, Conseiller des Affaires étrangères.

- Vice-consul à l’Ambassade du Mali à Djeddah :

Monsieur Dramane TRAORE, Conseiller des Affaires étrangères.

- Vice-consul à l’Ambassade du Mali à Paris :

Monsieur Ibrahim Almoudou BABY, Conseiller des Affaires étrangères.

- Conseiller consulaire à l’Ambassade du Mali à Libreville :

Madame Romaine DIARRA, Administrateur civil.

- Conseiller consulaire à l’Ambassade du Mali à Tripoli :

Monsieur Dramane YOLO, Professeur de l’Enseignement secondaire.

- Conseillers consulaires à l’Ambassade du Mali à Nouakchott :

Monsieur Amadou Diadié Ibrahima DICKO, Administrateur des Ressources humaines ;

Monsieur Aly DIALLO, Conseiller des Affaires étrangères.

- Conseiller consulaire à l’Ambassade du Mali à N’Djamena :

Monsieur Mamadou DEMBELE, Militaire.

- Conseiller consulaire à l’Ambassade du Mali à Douala :

Madame Oumou DIALLO, Administrateur civil.

- Conseillers consulaires à l’Ambassade du Mali à Guangzhou :

Monsieur Amadou GUINDO, Traducteur-Interprète ;

Monsieur Broulaye BAMBA, Militaire.

- Conseillers consulaires à l’Ambassade du Mali à Abidjan :

Madame Solange DEMBELE, Administrateur civil ;

Monsieur Nanko COULIBALY, Administrateur des Ressources humaines.

5

- Conseillers consulaires à l’Ambassade du Mali à Djeddah :

Monsieur Oumar COULIBALY, Administrateur civil ;

Monsieur Habib KANE, Professeur de l’Enseignement secondaire ;

Monsieur Salif SIDIBE, Traducteur-Interprète.

- Conseillers consulaires à l’Ambassade du Mali à Paris :

Monsieur Ousmane OUATTARA, Ingénieur informaticien.

Madame Binta Thiandé TRAORE, Administrateur civil.

- Conseiller consulaire à l’Ambassade du Mali à Madrid :

Daouda TOGO, Militaire.

- Conseiller à la Délégation permanente auprès de l’UNESCO :

Monsieur Alhadje Aly Garba KOUNTA, Conseiller des Affaires étrangères.

AU CHAPITRE DES COMMUNICATIONS

1. Le ministre de la Refondation de l’Etat, chargé des Relations avec les Institutions a informé

le Conseil des Ministres de l’état d’avancement de la mise en œuvre du Projet de

Système Intégré de Gestion des Ressources humaines de l’Etat et des Collectivités

territoriales.

Une réunion interministérielle du Comité d’Orientation stratégique du Projet SIGRH, tenue le

08 mai 2024, a adopté les solutions aux principales difficultés rencontrées, notamment la

couverture de certaines localités d’accès difficile, la mise en route des équipes d’identification

dans les Missions diplomatiques et consulaires, la gestion des cas litigieux, la correction des

erreurs de saisie, la situation des agents ne disposant pas de NINA, l’installation des

équipements d’interconnexion et le déploiement de la base de données auprès des structures de

gestion concernées.

Les missions d’identification physique des agents dans les régions et le District de Bamako sont

à une étape finale et les équipes mixtes d’identification sont en cours d’acheminement dans les

zones non encore couvertes, notamment Yorosso, Tenenkou, Youwarou, Douentza et Gourma-

Rharous, ainsi que dans les missions diplomatiques et consulaires.

2. Le ministre des Transports et des Infrastructures a informé le Conseil des Ministres des

prévisions de la saison des pluies 2024.

Selon les prévisions des services météorologiques, la saison des pluies 2024 sera caractérisée

par une pluviométrie supérieure à égale à la moyenne climatologique de la période 1991-2020.

Il est attendu un démarrage moyen à tardif et une fin de saison également tardive à moyenne.

Les pauses pluviométriques seront courtes à moyennes en début de saison et moyennes à

longues en fin de saison.

Des écoulements supérieurs à moyens sont attendus sur l’ensemble des cours d’eau du pays.

La prévision de la saison 2024 présente les caractéristiques agro-hydro-météorologiques et

climatiques au regard des quantités de pluies et des écoulements attendus avec des risques

élevés d’inondation.

6

Dans le cadre de la gestion de la situation pluviométrique, les services météorologiques

réaliseront les actions ci-après :

- la formation et l’information des utilisateurs des différents secteurs socio-économiques

sur les résultats de la prévision saisonnière avec des recommandations pour y faire face ;

- la conduite des opérations de pluies provoquées dans les zones de déficit

pluviométrique ;

- la diffusion d’avis et de conseils agro-hydrométéorologiques décadaires, destinés aux

producteurs ruraux ;

- la diffusion de bulletins d’informations agro-hydrométéorologiques décadaires, destinés

aux autorités chargées de l’alerte précoce pour la sécurité alimentaire ;

- la diffusion de bulletins de prévisions et d’alertes météorologiques, destinés aux

autorités chargées de la prévention des risques de catastrophes.

3. Le ministre de l’Education nationale a informé le Conseil des Ministres du démarrage des

examens de fin d’année scolaire 2023-2024.

Les épreuves anticipées démarrent le 17 mai 2024 avec les travaux pratiques du Certificat

d’Aptitude professionnelle, au titre de l’enseignement technique et professionnel et les épreuves

anticipées de l’Education physique et sportive pour le compte du Diplôme d’Etudes

fondamentales, au titre de l’enseignement fondamental.

Pour le Certificat d’Aptitude professionnelle, 10 763 candidats composent dans les différentes

filières industrielles. Les épreuves se dérouleront du 17 au 22 mai 2024 dans 20 Académies

d’Enseignement sur 26.

Pour le Diplôme d’Etudes fondamentales, l’effectif des candidats est de 349 080. Les épreuves

sont programmées du 17 au 31 mai 2024 dans toutes les Académies d’enseignement.

Les épreuves écrites du Certificat d’Aptitude Professionnelle et celles du Diplôme d’Etudes

fondamentales se dérouleront respectivement du 27 au 30 mai 2024 et du 03 au 05 juin 2024.

4. Le ministre de la Jeunesse et des Sports, chargé de l’Instruction civique et de la Construction

citoyenne a informé le Conseiller des Ministres :

a. de la tenue de la finale de la 63ème édition de la Coupe du Mali de Football le

samedi 1er juin 2024 au Stade Mamadou KONATE de Bamako.

La 63ème édition de la Coupe du Mali de Football opposera en finale l’Afrique Football Elite au

Stade Malien de Bamako le 1er juin 2024 au Stade Mamadou KONATE de Bamako.

Elle est une opportunité pour faire passer des messages liés à la paix, à la réconciliation

nationale et à la mobilisation sociale autour des actions de refondation en vue de préserver et

de consolider la souveraineté du pays.

b. de la tenue du Grand Prix Hippique de la Nation au Champ Hippique et

Equestre de Bamako, le 09 juin 2024.

Le « Grand Prix de la Nation » est une compétition sportive qui se caractérise par sa capacité

de mobilisation des enfants et adolescents regroupés en fans clubs des chevaux pour soutenir

les différentes écuries.

7

Cette compétition est un moment de communion entre les acteurs du monde des sports

hippiques et une opportunité pour faire passer des messages de paix, de cohésion sociale et de

vivre ensemble.

c. du démarrage du processus de mise en place des organes du Conseil national

de la Jeunesse du Mali.

Les statuts et règlement intérieur du Conseil national de la Jeunesse ont été relus par une

Commission tripartite composée de représentants de l’Etat, de leaders des organisations de la

Jeunesse et de la société civile, conformément aux recommandations des Etats Généraux de la

Jeunesse.

Le processus de mise en place des organes a déjà commencé par la création de la Commission

nationale de mise en place des organes du Conseil national de la Jeunesse qui aura ses

démembrements au niveau communal, régional et la Diaspora.

Le chronogramme détaillé des activités à mener comprend les étapes ci-après :

- le lancement d’appel à candidature des organisations de Jeunesse ;

- le dépouillement et validation des dossiers de candidature ;

- la tenue des Assemblées Générales ;

- l’organisation de la rentrée des élus.

Les Assemblées Générales des organes de la faitière de la Jeunesse se dérouleront le 06 juillet

2024 pour les niveaux communal, régional et la diaspora et le 13 juillet 2024 pour le niveau

national.

5. Le ministre de l’Entreprenariat national, de l’Emploi et de la Formation professionnelle a

informé le Conseil des Ministres des effectifs des sortants des Centres de Formation

professionnelle du Mali et des boursiers formés des Instituts de Formation

professionnelle des pays partenaires.

Dans le cadre de la mise en œuvre de la Politique nationale de la Formation professionnelle, le

Ministère de l’Entreprenariat national, de l’Emploi et de la Formation Professionnelle dispose

de 18 Centres publics de Formation professionnelle et s’appuie sur 546 Centres privés agrées à

cet effet.

L’objectif global desdits Centres est de donner à tout demandeur d’emploi une formation lui

permettant d’exercer une activité professionnelle.

Ainsi, au cours des cinq dernières années, 8 927 jeunes ont achevé leur formation dans ces

centres dont 6 066 hommes et 2 861 femmes. Les filières concernées sont majoritairement celles

de l’Agriculture, des Bâtiments-Travaux-Publics, de la Coupe-Couture et de la Transformation

agroalimentaire.

Aussi, dans le cadre de la mise en œuvre des conventions signées entre le Mali et certains pays

partenaires, des bourses sont octroyées annuellement aux jeunes titulaires du Baccalauréat ou

de Brevet de technicien deuxième partie dans les filières du Commerce, des Bâtiments-

Travaux-Publics, des Télécommunications, de la Maintenance industrielle, de l’Informatique

et de la Transformation agroalimentaire.

Pour permettre un meilleur suivi de l’insertion professionnelle des jeunes issus des centres et

instituts, le ministère en charge de la Formation professionnelle prévoit la mise en place d’une

8

base de données accessible au secteur privé permettant de disposer des informations relatives

aux sortants.

6. Le ministre de la Promotion de la Femme, de l’Enfant et de la Famille a informé le Conseil

des Ministres de la participation du Mali à la 96ème Session du Comité des Droits de

l’Enfant, tenue du 09 au 10 mai 2024, à Genève en Suisse.

La session a examiné à travers le Comité des Droits de l’Enfant le Rapport CRC/C/MLI valant

3ème et 5ème Rapports périodiques, présenté par le Mali le 18 juin 2020 en application des

dispositions de l’article 44 de la Convention relative aux droits de l’enfant.

Ont également fait l’objet d’échanges, les questions d’éducation, de santé, d’enregistrement des

naissances, de protection et de participation des enfants, de justice pour mineurs, de travail des

enfants et d’enrôlement des enfants dans les groupes armés.

Tout en saluant les efforts du Gouvernement malien en dépit du contexte difficile, le Comité

des Droits de l’Enfant a formulé, à la fin des travaux, des recommandations.

7. Le ministre de l’Urbanisme, de l’Habitat, des Domaines, de l’Aménagement du Territoire

et de la Population a informé le Conseil des Ministres de la participation du Mali à la

57ème Session de la Commission Population et Développement des Nations Unies et au

panel de haut niveau organisé par le Fonds des Nations Unies pour la Population sur

les expériences du Projet SWEDD et des Observatoires nationaux du Dividende

Démographique du Mali, de la Mauritanie, du Niger et du Tchad.

La 57ème Session de la Commission Population et Développement des Nations Unies s’est tenue

du 29 avril au 03 mai 2024. En termes de progrès, il a été souligné les avancées majeures du

Mali dans les domaines de la dignité et des droits humains, de la santé, de la production des

statistiques de qualité et de la capture du dividende démographique.

Au cours du panel de haut niveau, il a été mentionné les avancées enregistrées, durant les

dernières décennies, en mettant l’accent sur les effets et impacts positifs des interventions du

projet SWEDD sur l’amélioration des conditions de vie et d’autonomisation de la femme

malienne, particulièrement en milieu rural.

8. Le ministre de l’Artisanat, de la Culture, de l’Industrie hôtelière et du Tourisme a informé

le Conseil des Ministres du programme de rebaptisation de rues, espaces, édifices

publics et monuments.

Le Mali, pays au passé glorieux, chargé d’histoire, de riches cultures et de civilisations

anciennes, a regorgé de grandes figures qui ont dédié leur vie à la nation et demeurent à jamais

dans la mémoire collective.

Cependant, force est de reconnaitre que de nombreux hommes et femmes exceptionnels qui ont

réalisé des actions patriotiques sont tombés dans l’oubli. C’est pourquoi, le ministère de

l’Artisanat, de la Culture, de l’Industrie hôtelière et du Tourisme envisage, à travers la

Commission nationale de Baptême des Lieux publics, d’élaborer un programme de baptême et

rebaptisation des rues, avenues, espaces publics et monuments aux noms de certaines grandes

figures de l’histoire du Mali à Bamako et dans les capitales régionales.

9

9. Le ministre de la Santé et du Développement social a informé le Conseil des Ministres de

la situation épidémiologique du pays marquée, notamment :

a. par une stagnation du nombre de cas testés positifs de la maladie à Coronavirus

par rapport à la semaine précédente.

b. par une diminution du nombre de cas confirmés de dengue comparé à celui de

la semaine écoulée.

Le Président de la Transition, Chef de l’Etat a, cependant, appelé la population au respect strict

des mesures de prévention et de lutte contre les maladies.

Bamako, le 15 mai 2024

Le Secrétaire Général du Gouvernement,

Birama COULIBALY

0 vue0 commentaire

Комментарии


corona080_ensemble.jpg
bottom of page