«Comme je l’ai toujours affirmé, l’école est l’affaire de tous»


Pour le président de l’ADP-Maliba, tous les Maliens doivent jouer leur partition pour mettre l’école malienne sur les rails. «Tous, autant que nous sommes : autorités du pays, enseignants, élèves et parents d’élèves, donnons-nous la main pour offrir un avenir brillant aux fils de ce pays à travers une éducation de qualité», a-t-il déclaré.

Aliou Aboubacar Diallo a une pensée forte pour les enfants qui manquent à l’appel à cause du contexte sécuritaire : «En ce jour de rentrée scolaire, dans un contexte de crise sécuritaire multiforme, j’ai une pensée forte pour les nombreux élèves maliens réfugiés dans les camps hors du Mali ou déplacés dans le pays. C’est un triste spectacle que de voir des classes fermées».

Mais Aliou Aboubacar Diallo peut être fier de ce qu’il fait pour l’école malienne et ses différents acteurs. «Pour ma part, je me suis toujours investi, par ma modeste personne et à travers la Fondation Maliba, que j’ai l’honneur de présider, pour apporter des solutions aux multiples problèmes de notre école.

Depuis 30 ans, nous œuvrons à construire des salles de classe, à donner des bourses d’études ici au Mali ainsi qu’à l’extérieur, à payer les salaires des enseignants dans certaines écoles, à fournir du matériel didactique aux élèves et des prix d’encouragement aux plus méritants», a-t-il affirmé.

Le président Aliou Boubacar Diallo s’est aussi impliqué dans la résolution de la crise scolaire entre les syndica