Charnier de Gossi : La Russie favorable à une enquête approfondie menée par le Mali


La Russie attend de la France qu'elle facilite l'enquête sur les meurtres au Mali - Ministère des Affaires étrangères "Nous soutenons la décision des autorités maliennes d'enquêter de manière approfondie sur les circonstances de ce crime", a déclaré le ministère russe des Affaires étrangères dans un communiqué. MOSCOU, 23 avril. /TASS/. Moscou soutient la décision du Mali d'enquêter sur les circonstances entourant la récente découverte de charniers et attend de la France qu'elle facilite une enquête sur les meurtres de citoyens maliens, a déclaré le ministère russe des Affaires étrangères dans un communiqué. "Nous soutenons la décision des autorités maliennes d'enquêter de manière approfondie sur les circonstances de ce crime. Nous espérons que les responsables seront identifiés et justement punis. Nous espérons également que Paris facilitera réellement les efforts d'enquête sur les disparitions et les meurtres de citoyens maliens", a déclaré le déclaration lit. Le ministère russe des Affaires étrangères a souligné que "les médias français, ainsi que certains responsables européens, ont tendance à rejeter la faute sur les autres". "On peut supposer que certains seront tentés de répandre de fausses histoires dans les médias, qui seraient dirigées contre les troupes maliennes dont les réalisations pour débarrasser le pays de la menace terroriste irritent Paris tant que la France s'est avérée incapable de faire de même au cours de ses années- longue présence au Mali », ajoute le communiqué. Le média Malijet a rapporté plus tôt qu'une fosse commune avait été découverte près de l'ancienne base militaire française de Gossi au Mali. Selon le ministère russe des Affaires étrangères, les médias du pays associent des informations faisant état de corps non identifiés à des bergers maliens disparus et à des soldats français qui avaient été précédemment soupçonnés de les avoir enlevés. Le sort de ces personnes reste inconnu.

21 vues0 commentaire
corona080_ensemble.jpg