Centre de Médecine du Sport : Un maillon essentiel pour maximiser les performances des sportifs...



Le Premier ministre, Chef du gouvernement Dr Choguel Kokalla Maiga a procédé ce mardi 12 juillet à l’inauguration du Centre de Médecine du Sport (CMS). Avec ce Centre le Mali se donne les moyens d’un encadrement et d’un suivi sanitaire de sportif d’élite afin de maximiser les performances des sportifs maliens.

Accompagné par le ministre de la Jeunesse et des Sports, chargé de l’Instruction Civique et de la Construction citoyenne Mossa Ag Attaher, du directeur général du Centre Adama Sangaré et du maire de la commune II, le Premier ministre Choguel Kokalla Maiga a procédé ce mardi 12 juillet à l’inauguration du Centre de Médecine du Sport (CMS). Se réjouissant de l’inauguration de ce joyau, le Premier ministre Dr Choguel Kokalla Maiga n’a pas manqué de souligner l’intérêt qu’accorde le gouvernement aux questions de jeunesse et de sport. Il a rappelé que les sportifs au même titre que les artistes et notre diaspora sont les meilleurs ambassadeurs du Mali. A ses dires, ils font rayonner le Mali à travers le monde. « Grace aux sportifs le Mali est connu, apprécié dans les contrées les plus lointaines de la planète. Les sportifs du Mali depuis plus de soixante ans portent haut l’étendard national et font raisonner partout dans le monde l’hymne national du Mali » s’est réjouit le Premier ministre. A ses dires, durant la décennie écoulée nos sportifs ont réalisé dans les différentes disciplines les performances historiques qui les autorisent à rivaliser avec les sportifs des grandes nations. Aussi, afin de les permettre de continuer à pratiquer leurs sports dans les conditions sanitaires qui préservent leur intégrité physique ainsi que leur santé morale, était-il temps que notre pays se dote d’un Centre de médecine du sport. Désormais dit- il, avec ce Centre doté de toutes les commodités d’équipement de pointe notre pays se donne les moyens d’un encadrement et d’un suivi sanitaire de sportif d’élite afin de maximiser leur performance. Nul besoin d’aller ailleurs pour les prises en charge que nos médecins seront à même d’assurer sur place. Ils seront mieux informés et sensibilisés sur leur état de santé et les conditions d’une bonne hygiène de vie. Ils seront mieux orientés vers les disciplines adaptées à leur statut. Voilà qui aide à cerner combien l’avènement de ce Centre vient combler un vide dans notre pays, contribuer au développement du sport, à la promotion de sa pratique et à la protection de nos athlètes tant professionnels qu’amateurs. L’avènement de ce Centre permettra également d’inverser la tendance dans notre pays en faisant en sorte que nos athlètes soient pris en charge chez nous. Partant du constant partagé et l’extrême utilité de cette infrastructure dans la pyramide des soins dans notre pays, Dr Choguel Kokalla Maiga a invité les bénéficiaires du Centre à veiller à son utilisation judicieuse ainsi que sur la qualité des prestations qui seront délivrées afin d’en faire un Centre d’excellence et de référence dans notre sous région et en Afrique.

Pour le ministre de la Jeunesse et des Sports Mossa Ag Attaher, la médecine et le sport sont les deux poumons d’un même corps. Sans leur développement concomitant, dit- il, les succès dans ce monde moderne du sport restent hypothétiques. Il s’est réjouit parce que, peu de pays comme le nôtre dans le monde peuvent se réjouir d’offrir à leurs sportifs de telles conditions d’accueil sanitaires, et d’apporter un service sanitaire aussi riche et diversifié avec des appareils de dernière génération. « Le Mali est le seul pays de l’Afrique de l’Ouest à se doter d’un centre de médecine du sport d’un tel niveau. Une fierté d’être à jamais immortalisé sur le marbre inaugural de ce joyau architectural que je voudrais voir en un jour, fleuron sur l’échiquier continental, centre de référence des sportifs d’élites d’Afrique et pourquoi pas d’ailleurs » s’est réjoui le ministre Ag Attaher.

Le Centre de médecine du Sport est bâti sur une superficie de 9 777 mètre carré. Il est construit sur trois niveaux et comprend 55 salles et bureaux, 4 grandes salles, 2 magasins, un ascenseur et une loge - gardien.

Selon le ministre Ag Attaher, la construction a coûté 1 860 551 625 F CFA sur les exercices budgétaires 2012 – 2013 et 2014 avec des travaux de réaménagement des voies d’accès en 2019 pour 59 028 556 F CFA.

Le Centre de Médecine du Sport est organisé en six blocs, à savoir un bloc de consultation, un bloc d’imagerie, un bloc de kinésithérapie, un bloc de laboratoire, un bloc opératoire et un bloc d’hospitalisation. Quatre blocs sont fonctionnels, il s’agit du bloc de consultation, du bloc d’imagerie, du bloc de kinésithérapie et du bloc de laboratoire. Les deux autres blocs opératoire et d’hospitalisation seront fonctionnels dans un avenir proche.

Aux dires du ministre, d’ici la fin de l’année, le Centre sera doté de l’IRM 3 TESLA, la dernière génération de l’imagerie à résonnance magnétique et du Scanner 128 barrettes qui permettront de faire tous les diagnostics. Les équipements déjà reçus en 2022 sur financement du budget national se chiffrent à 448 754 000 F CFA et atteindront 2 696 654 000 F CFA avec les marchés en cours d’engagement sur les exercices budgétaires 2022-2023.

Le Centre de Médecine du Sport aura la spécificité de procéder à la prise en charge de « l’homme sain en mouvement »qui est le sportif mais aussi de s’ouvrir aux patients ordinaires en élevant le niveau d’exigence en termes de qualité de soins pour être accrédité aux normes ISO 9001.

Le ministre de la Jeunesse et des Sports Mossa Ag Attaher a rendu un hommage mérité au directeur général Dr Adama Sangaré et son adjointe Dr Lalla Mint Mohamed et à l’ensemble du personnel pour le travail remarquable abattu dans le cadre de l’opérationnalisation du Centre malgré un contexte souvent difficile. Il a rassuré le Premier ministre que si toutes les instances fédérales de tous les sports agréés au Mali prenaient la peine d’envoyer leurs sportifs pour accomplir les analyses médicales de pré - compétition appelés PCMA, le sport malien ne connaîtra plus jamais de mort sur le terrain. « Je voudrais dire, Monsieur le Premier ministre que le sport malien ne connaîtra plus de Lassana Traoré, cet athlète tant admiré, qui tomba et mourut au cours d’une compétition nationale de marathon en juillet 1965 » a- t- il rappelé.

Au contraire dit le ministre, avec le Centre, le sport a désormais de beaux jours devant lui. Il a tous les atouts pour véritablement rayonner. « Toutes les prises en charge sont disponibles sur place au Mali. Les sportifs n’auront plus d’excuse pour ne pas donner le meilleur d’eux - mêmes. L’Etat a montré toute sa volonté de mettre le sport et les sportifs dans toutes les conditions pour hisser davantage au firmament le drapeau malien » a précisé le ministre Mossa Ag Attaher qui a tenu à exprimer toute sa gratitude et celle du mouvement sportif national et de la jeunesse malienne à son excellence le Colonel Assimi Goita, Président de la Transition, Chef de l’Etat, pour avoir placé la Transition sous le signe de la Jeunesse d’une part et d’autre part pour sa lumineuse vision d’autoriser les actions ayant concouru à l’accomplissement de ce joyau. Il a remercié le Premier ministre, Chef du gouvernement pour son soutien constant et son écoute positive.

Almihidi Touré