Caravane culturelle à Ségou: Master Soumy fait danser Ségou


Le samedi 29 octobre 2021, le siège de la fondation Festival sur le Niger a accueilli la 8èmeédition de la caravane culturelle pour la paix.Ce qui consacre le démarrage avec les rencontres intercommunautaires autour de la gastronomie du nord et du sud du Mali et du Maroc, dans le cadre des activités de Ségou ’Art-Festival sur le Niger2021.

Cette activité est l'œuvre pour ne pas dire l'union de trois festivals, Targat au Maroc, Désert et Festival sur le Niger du Mali. Ce quiexplique la présence des délégations venues du Maroc et de Tombouctou.

C'est l’Ensemble instrumental de Ségou qui a ouvert le bal avec l’hymne national, puis un morceau sonrhaï, du bon takamba, pour souhaiter à tout le monde la bienvenue dans la cité des Balanzan.

Attaher Maïga, directeur du festival du Niger, a alors placé la journée de la caravane culturelle dans son contexte.Cette édition avait été reportée, selon lui, avant de se dérouler maintenant. «Malgré la Covid 19 et l’insécurité, nous sommes déterminés à organiser cette journée qui s’inscrit dans le cadre des activités du festival Ségou art 2021.C’est aussi pour annoncer la prochaine édition du festival sur le Niger Ségou Art 2022 qui aura lieu du 1erau 06 février 2022», a-t-il déclaré.

M. Maïga a aussi souhaité la bienvenue à toutes les délégations, les artistes, les artisans et les autorités de la région de Ségou, qui étaient représentées par le maire de Ségou Nouhoum Diarra en présence du directeur de cabinet du ministre de la Culture du Mali Yamoussa Fané.

ManyAnsar, coordinateur de la caravane culturelle et non moins directeur du festival au Désert, a fait le bilan des activités de la caravane culturelle, qui sillonnaiten ses débuts le camp des réfugiés maliens dans la sous-région.

«C’est une occasion de faire la fête avec les réfugiés.Ça fait 07 ans que nous sillonnons le Mali afin que les Maliens puissent se connaître.Nous sommes très heureux de retrouver nos partenaires et les Maliens pour cultiver la paix, la tolérance et le vivre ensemble. Cette caravane apporte du bien au camp des réfugiés.Lesartistes du Mali, du Maroc et de la Mauritanie font danser les réfugiés», a-t-il témoigné.

Nouhoum Diarra, maire de Ségou, ému et satisfait, a laissé entendre ceci : «Je suis heureux que vous ayez toujours confiance en la ville de Ségou ; ce sont ces rendez-vous qui continuent de donner espoir à un pays comme le Mali, malgré la situation sécuritaire du Mali…Les3 festivals sont à encourager».

Après un intermède musical avec la prestation de l'Ensemble instrumental de Ségou, le chef de cabinet du ministre de la Culture, Yamoussa Fané, a officiellement lancé la journée. Il est revenu sur la renommée des 3 festivals, sur leur capacité à faire régner la paix, le vivre ensemble et la cohésion sociale.«La culture peut être l’anti-dogme contre l’insécurité, peut magnifier, rappeler les valeurs de cohésion, de solidarité,de vivre ensemble,de paix.Nosvaleurs sont des moyens efficaces contre l'insécurité», a-t-il affirmé.

Le représentant du ministre de la culture a par la suite procédé au vernissage de l’expo photo de l’artiste photographe Mariam Niaré, lauréate du 2èmeprix de Ségou’Art 2021, en marge de la journée de la caravane culturelle pour la paix.

Ce vernissage intervient aprèsdix jours de résidence de création à la Fondation Festival sur le Niger de Ségou, sous le coaching de M. Amahiguéré Dolo. L’exposition est ouverte jusqu’au 30 novembre 2021.

Une dégustation des mets de la sainte cité de Tombouctou, pour ne pas dire des régions du nord, a mis fin à la première partie de la journée.Dans la nuit, toujours au siège de la fondation festival sur le Niger, il y a eu le grand concert sons et lumières, du live avec des artistes commeFardo de Kôrèyélén, Fatim Diabaté, sur les berges du fleuve Niger à Ségou.

La tête d'affiche de cette soirée était Master Soumy qui aécumé la soirée dans une prestation en live unique en son genre. L'enfant de Sokorodji a fait danser les mélomanes de Ségou de 00 heure jusqu'au petit matin. Il a enchaîné plusieurs morceaux dansants avec une prestation scénique newlook. Certes, il a toujours brillé à Ségou.Mais, cette fois-ci, Master Soumy a fait danser tous les festivaliers jusqu'à la loge officielle. Vivement la prochaine édition de la caravane culturelle.

Source/Le Reporter par Kassim TRAORE

11 vues0 commentaire
corona080_ensemble.jpg