CAN 2021 : le courrier de menaces envoyé par l’Eca à la FIFA à Fuité !


Depuis ce matin, les rumeurs sur une possible annulation de la CAN 2021 vont bon train. Dans une lettre l’Association européenne des clubs menace de ne pas libérer les internationaux.

Depuis ce mercredi matin, la question du maintien de la CAN 2021 suscite beaucoup d’interrogations après les informations de RMC sur des doutes potentiels sur la tenue de la compétition. Doutes renforcés par une lettre de l’association des clubs européens à la FIFA et la CAF, mettant en suspens la libération des joueurs en raison de mesures sanitaires insuffisantes. Le 2 décembre 2021, l’Association des clubs européens de football (ECA) avait exprimé « ses profondes inquiétudes concernant la sécurité et le bien-être des joueurs avant la Coupe d’Afrique des nations ». Ce groupement, qui rassemble près de 250 clubs dont des géants comme Liverpool, Manchester City et Manchester United, le Bayern Munich, le PSG ou l’AC Milan, avait promis de saisir la Fédération internationale (FIFA) du sujet.

D’ailleurs, le Times a réussi à se procurer un extrait du courrier envoyé par l’ECA (l’association des clubs européens) à la FIFA. Une missive dans laquelle les clubs européens fixent clairement leurs conditions sous peine de ne pas pouvoir libérer leurs joueurs concernés.

« En ce qui concerne les protocoles applicables, à notre connaissance, la Confédération africaine de football n’a pas encore mis à disposition de protocole médical et opérationnel approprié pour le tournoi de la CAN, en conséquence, les clubs ne pourront pas libérer de joueurs pour le tournoi. (…) Pour certains clubs qui devraient libérer des joueurs, y compris les clubs anglais et français, des matchs de compétition nationale doivent avoir lieu jusqu’au début janvier et, par conséquent, le chevauchement avec les dates de la CAN 2022 (avec les sélections pouvant appeler leurs joueurs à partir du 27 décembre) est ingérable ».

Un message en guise de coup de pression que l’ECA a conclu en indiquant noir sur blanc que les clubs seront dans leur bon droit s’ils refusent de libérer leurs joueurs. « En ce qui concerne les dispositions de quarantaine, il semble très probable que les diverses restrictions affecteront les déplacements depuis et vers les lieux concernés. (…) Pour éviter tout doute, les clubs auront tout à fait le droit de ne libérer aucun joueur pour lequel des restrictions de voyage ou une quarantaine obligatoire s’appliquent. »

Par Africa Top Sports


9 vues0 commentaire
corona080_ensemble.jpg