Campagne cotonnière 2021-2022 : Le Mali redevient le plus grand producteur de coton en Afrique


Après une campagne sèche liée au boycott de la culture du coton par les paysans l’année dernière et qui a fait chuter de 75% la production du Mali, cette année le pays a récupéré sa place de premier producteur de coton en Afrique pour la campagne agricole en cours. Une bonne nouvelle qui réjouit plus d’un et dont le mérite revient à la Cmdt, sous le leadership de son PDG, Dr Nango Dembélé.

En, effet après la catastrophique campagne 2019-2020, marquée par un boycott des producteurs, le Mali redevient le plus grand producteur africain de coton. Ce classement est donné dans un rapport du département américain de l’agriculture et confirmé par les producteurs de coton du Mali.

Cette remontée en puissance duMali à la tête des pays producteurs de coton s’explique par l'augmentation des superficies cultivables. En effet, cette année, les cotonculteurs du Mali ont cultivé plus de 800 mille hectares contre 170 mille lors de la campagne précédente.

Pour la campagne 2021-2022, le rapport du département américain de l’agriculture note des conditions favorables en Afrique de l’Ouest et des superficies historiques. Le Mali passe ainsi devant le Bénin et la Côte d’Ivoire et récupère sa place de premier producteur africain.

Avec un prix au producteur revu à la hausse, cette place enviable verra son maintien dépendre des mesures envisagées par les autorités.

Selon le rapport des USA, les superficies devraient augmenter à 795 000 hectares, soit une hausse de 382% par rapport à la campagne précédente. La production au cours de cette campagne devrait elle aussi croître pour atteindre 1,46 million de balles, soit 387% d’augmentation.

« Selon les prévisions, le coton a vraiment été cultivé en quantité dans plusieurs zones, même si par endroits la pluviométrie diffère. Les cultures ont aussi bien donné. Cela est dû à la relance du secteur par l’augmentation du prix au producteur et des prix des intrants», a déclaré Seykou Coulibaly, producteur de coton dans la zone de koutiala.

Ainsi, le Mali attend une production d’environ 820 000 tonnes. Et le partenariat entre la Cmdt, l’Ohvn et les cotonculteurs permet à ces derniers de reporter le paiement de leurs crédits jusqu’à la future campagne 2022-2023. Les mesures d’accompagnement visent aussi une augmentation de la transformation, notamment grâce à l’industrie textile, et un soutien à la culture du coton bio, pour plus de rentabilité.

« Le kilogramme de coton est vendu cette année à 280 francs CFA. En mai 2020, le prix du kilogramme de coton avait baissé de275 francs à 200 francs CFA. Quant à la subvention des engrais faite par les autorités pour soulager les paysans, elle avait été suspendue. Une situation qui avait poussé certains cotonculteurs à boycotter la campagne cotonnière au profit d'autres cultures », rappelle-t-il.

A Koutiala, région de production de coton par excellence, et où le PDG de la Cmdt, Dr Nango Dembélé, est en mission depuis hier, les cotonculteurs ne sont pas surpris de cette première place du Mali.

Ils affirment qu'avec l'augmentation du prix d'achat du coton aux producteurs, et la subvention de l'engrais, les producteurs se sont donnés à fond lors de la campagne. Ils annoncent une augmentation de la production de 60% cette année.

Adama DAO

1 vue0 commentaire
corona080_ensemble.jpg