Camp Soundiata de Kati, Des blindés des forces étrangères créent la panique




C’était chaud à l’entrée du Camp Soundiata de Kati, mercredi soir. Et pour cause, deux véhicules blindés de certaines forces étrangères au Mali avaient pris position dans une station-service à l’entrée de la ville. Il se trouve que ce point de vente est situé à l’entrée de l’une des principales bases militaires au Mali et qui abrite en ce moment le domicile du président de la Transition, colonel Assimi Goïta. Les informations recueillies auprès des occupants desdits blindés par nos hommes dépêchés par le commandement rapportent que l’un des deux véhicules était en panne, sans être précis sur sa nature. Mais, eu égard à la position stratégique de l’aire de stationnement, et surtout des véhicules militaires qui ont tout l’air d’être des engins de renseignements, les militaires maliens leur ont demandé de remorquer le véhicule en panne pour libérer l’endroit, qui n’est pas une place pour ces engins. Pour ce faire, ils ont proposé leur service pour les aider à remorquer le véhicule, qu’ils ont refusé. Du coup, le ton monta et nos militaires leur ont exigé d’évacuer les lieux aussi vite que possible. Ce qui n’était qu’une simple explication dans le respect mutuel se transforma peu à peu en dispute, au ton musclé. Petit à petit, l’information fit le tour de la ville, avant de se propager sur la toile, avec l’entrée en scène des « vidéomans » qui diffusaient les images des dénonciations en direct sur Facebook et sur d’autres applications mobiles, donnant une portée mondiale à l’incident.