top of page

Côte d'Ivoire 🇨🇮 Remaniement : les plans d'Alassane Ouattara



Le chef de l'État réfléchit depuis plusieurs jours à l'opportunité de remodeler son gouvernement. Si l'actuel premier ministre Robert Beugré Mambé devrait être reconduit, plusieurs départs sont attendus.

Le président ivoirien, Alassane Ouattara, phosphore actuellement sur l'avenir de son équipe gouvernementale, qu'il devrait remanier en profondeur. L'actuel premier ministre Robert Beugré Mambé ne serait pas visé par les manœuvres en cours et sa reconduction a d'ores et déjà été actée.

Alassane Ouattara réfléchit à insuffler du sang neuf à la tête de plusieurs ministères parmi les plus stratégiques. Le processus en cours doit notamment permettre au chef du gouvernement de placer plusieurs figures qui lui sont proches. À l'exception de la primature, Alassane Ouattara n'avait retouché qu'à la marge au gouvernement lors du dernier remaniement d'octobre 2023 (AI du 22/09/23).

Le scénario d'un mouvement d'ampleur avait dans un premier temps été mis sur la table. Mais, après son choix de nommer un nouveau premier ministre, Alassane Ouattara avait finalement souhaité ne pas chambouler les principaux maroquins afin de s'y pencher dans un second temps.

D'ici au mois d'août

Si aucune date n'a encore été arrêtée par le président, l'opération devrait intervenir d'ici au mois d'août. En privé, le chef de l'État s'agace de l'attitude et des résultats de plusieurs ministres. Selon lui, une poignée d'entre eux ne sont pas parvenus à remplir leurs objectifs. Ces dernières semaines, la présidence a même restreint les déplacements à l'étranger de certains membres du gouvernement.

Le remaniement s'annonce particulièrement stratégique, puisqu'il devrait selon toute vraisemblance être le dernier avant l'élection présidentielle prévue en octobre 2025, alors qu'Alassane Ouattara n'a pas encore définitivement défini son intention de briguer un quatrième mandat.

En parallèle du gouvernement, le président travaille également sur une nouvelle réforme du parti de la majorité présidentielle, le Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP). Il devait dans ce cadre réunir le présidium du parti ce 2 mai. L'organe comprend notamment Gilbert Koné Kafana, Robert Beugré Mambé, Kandia Kamissoko Camara, ou encore la ministre de la fonction publique, Anne-Désirée Ouloto.

Les querelles de ces derniers mois entre Gilbert Koné Kafana, le président du directoire et Ibrahim Bacongo Cissé, le secrétaire exécutif, ont irrité Alassane Ouattara. La formation fait actuellement l'objet de divisions internes entre plusieurs barons du RHDP. L'équipe dirigeante doit néanmoins être maintenue jusqu'au prochain congrès.

Source : Africa Intelligence

2 vues0 commentaire

תגובות


corona080_ensemble.jpg
bottom of page