Bamako-Paris : La rupture consommée après l’escalade verbale


Depuis, l’installation du président Assimi Goïta, et son Premier ministre Choguel K. Maïga, aux affaires en mai et juin dernier, le torchon ne faisait que bruler entre Bamako et Paris. Jusqu’à ce jour lundi, 31 janvier 2022, où l’ambassadeur de la France au Mali, Joel Meyer, a été convoqué au Ministère des Affaires étrangères et de la coopération internationale pour lui notifier son expulsion du Mali dans les 72 heures qui suivent. Bamako s’attend à la même mesure réciproque de la part de Paris dans les mêmes 72 heures. Il ne pouvait en être après l’escalade verbale qui a marqué les relations tendues entre les deux pays durant ces derniers temps. La décision d’expulsion de Joel Meyer intervient à un moment où les médias français étaient également convoqués au Ministère de l’Economie numérique la Communication et la réforme de l’Administration.

Source : Le TJikan