Bénin : Les raisons de l'instabilité dans le Nord du pays


L'insécurité qui frappe le Sahel s'étend désormais aussi au nord du Bénin. La pauvreté et les changements climatiques comptent parmi les éléments qui ont favorisé dans la zone, l'émergence de groupes criminels et extrémistes.

Il n'y a qu'une soixantaine de kilomètres entre Tanguieta et Porga. Mais pour relier ces deux villes du département d'Atakora, dans le nord-ouest du Bénin, il faut passer trois checkpoints.

Entre décembre 2021 et juillet 2022, les forces de sécurité béninoises ont été attaquées quatre fois par des hommes armés. Les autorités imputent ces attaques au Groupe de soutien à l'islam et aux musulmans, le JNIM, considéré comme l'un des groupes jihadistes les plus puissants du Sahel.

Musulmans menacés

"Nous menions des vies tranquilles. Mais aujourd'hui, tout est incertain et il y a l'insécurité", témoigne Mounou Y'Moussa. Imam de la mosquée centrale de Porga, il a déjà reçu de nombreuses menaces. Et il n'est pas le seul : "J'ai remarqué que beaucoup de gens ne venaient plus à la mosquée. Je leur ai demandé pourquoi et ils m'ont dit qu'on les avait menacés. Ils m'ont dit qu'il fallait prendre les armes pour mener une nouvelle guerre. Y compris des machettes s'il le faut.", raconte l'imam.

15 vues0 commentaire