Algérie-Cameroun : Lourdes accusations contre les joueurs


Pour l'ancien sélectionneur adjoint de l'Algérie, Noureddine Kourichi, les Fennecs ont tout simplement failli mentalement contre le Cameroun, en barrages à la Coupe de monde 2022.


Les traces laissées par la terrible désillusion de l’Algérie, éliminée du Mondial 2022 en barrages après sa défaite 1-2 face au Cameroun (0-1 à l’aller) le 29 mars dernier, sont encore bien vivaces. Alors que l’arbitre de la rencontre, Bakary Gassama, a été pointé du doigt par les Fennecs suite à plusieurs décisions arbitrales litigieuses, l'ex-adjoint de Vahid Halilhodzic, Noureddine Kourichi, estime que l’homme en noir n’est pas le principal responsable du fiasco algérien. Le problème viendrait principalement des joueurs.

« La gestion émotionnelle est une faillite absolue »

« À 10 secondes de la fin, nous étions au Qatar... Tout avait été fait. Ces 10 secondes, c'est de la faute des joueurs, et non du sélectionneur. Après le but, la gestion émotionnelle est une faillite absolue. À 10 secondes de la fin, il y a 8 Algériens et 6 Camerounais dans la surface. Aucun joueur n'est au marquage, on reste en zone alors qu'il fallait serrer chaque adversaire. Bennacer doit monter plus vite sur le centreur. Ce qui s'est passé est inimaginable... Je n'en ai pas dormi de la nuit », a ainsi déploré l’ancien international algérien dans une interview accordée à L’Equipe.

« À part Slimani, l’Algérie n’a pas de mental »

Et Noureddine Kourichi, passé notamment par les Girondins de Bordeaux entre 1981 et 1982, d’en rajouter une couche sur la faillite de Riyad Mahrez et ses partenaires: « Ils ont fait n'importe quoi. Youcef Belaïli a passé son temps à vouloir chercher un penalty.

Comment peut-on faire cela lorsqu’on sait qu’il a la VAR maintenant ? Usé, l’arbitre a peut-être finalement oublié de siffler un penalty sur l’ensemble du match. À part Slimani, l’Algérie n’a pas de mental. Le mental ? C’est de la concentration et de la discipline ! ». C'est ce qu'on appelle une attaque en règle.

Source : Sports.fr par Guillaume Jacquot