top of page

6ème Conférence de l’AFEA et 1er Congrès de la SOMEPI : Les perspectives s’annoncent bonnes


La 6ème Conférence de l’Association Africaine d’Épidémiologie (AFEA) et le 1er Congrès de la Société Malienne d’Épidémiologie (SOMEPI) se sont tenus les 25, 26 et 27 Octobre 2023, à l’Hôtel Granada ex-Hôtel de l’Amitié de Bamako, sous la présidence de Mme le ministre de la Santé et du Développement Social, Médecin Colonel Assa Badiallo Touré avec le co-parrainage du ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique, Pr BourémaKansaye.

Le thème principal était : « Maladies émergentes et ré-émergentes: le rôle de l'épidémiologie en Afrique et de l'intelligence artificielle en Santé Publique ». Le président de la SOMEPI, Pr Seydou Doumbia noté ceci : « La crise sanitaire mondiale que nous traversons nous a montré qu'il est essentiel d'avoir plus de cohérence et de transversalité dans notre capacité à lutter contre les maladies infectieuses, celles que nous affrontons déjà depuis plusieurs décennies et qui restent d'actualité mais aussi pour être en capacité de réagir de manière plus efficiente notamment lorsque celles-ci sont émergentes ou ré-émergentes ».

A ses dires, les causes de ces émergences et réémergences, ainsi que leur diffusion, sont multiples : la mobilité accrue des individus ; l’urbanisation croissante ; l’évolution des modes d’habitation ; l’exploitation sans précédent des ressources naturelles ; le recul des espaces forestiers et l’extension des terres agricoles ; la proximité entre espèces animales domestiques et sauvages ou bien encore l’évolution des habitudes alimentaires.

Pr Seydou Doumbiaa rappelé que plus de 500 acteurs de santé publique et décideurs du domaine de la santé publique d’africaine et d`ailleurs de 39 pays à travers le monde, ont pris part à cette aventure scientifique du donner et du recevoir, qui a enregistré 435 communications dont 360 Communications orales et 75 posters, 3 panels et 3 plénières.

Selon lui, toutes les communications se sont articulées autour de cinq sous thèmes, à savoir : surveillance et contrôle des maladies transmissibles et non transmissibles : innovations, pratiques exemplaires et leçons apprises; prévention et contrôle des infections hospitalières ; Maladies tropicales négligées (MTN) ; lutte contre les maladies émergentes, y compris la préparation et l’intervention en cas de pandémie ; santé maternelle et infantile dans la région africaine.

L’Ambassadrice des Etats-Unis au Mali, Mme Rachna Korhonen a insisté sur la conjugaison des efforts pour lutter contre les maladies émergentes et ré-émergentes. Le représentant du ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique, Pr Watani Diallo a souligné qu’il s’agit pour la SOMEPI et l’AFEA d’écrire une nouvelle page de la recherche scientifique. Il a mis l’accent sur la détection et le suivi des maladies émergentes et ré-émergentes. Pr Diallo a rassuré de sa disponibilité à promouvoir la recherche scientifique.

Mme le ministre de la Santé et du Développement Social, Médecin Colonel Assa Badiallo Touré a précisé que créée en mai 2022, la SOMEPI contribue à l’amélioration de l’état de la santé des populations maliennes conformément à la vision de l’épidémiologie. Selon elle, en co-organisant ce 1er congrès, la SOMEPI avec l’Association Africaine d’Épidémiologie (AFEA) ouvre la voie de l’espoir face à des maladies émergentes et ré-émergentes dont l’incidence réelle augmente de façon significative. « Parmi ces maladies, on peut citer la Covid-19, la dingue, la fièvre de la vallée, la poliomyélite, la fièvre jaune, l’Ebola et la maladie du Rifht », a-t-elle souligné.

Source : La Rédaction du Mali par Tougouna A. TRAORE

1 vue0 commentaire

Comments


corona080_ensemble.jpg
bottom of page